Je le relèverai en trois jours

Ci-dessous le sixième extrait d’Évangile à écouter et commenter…

Évangile selon Saint-Jean, deuxième chapitre, de 12 à 22

Après cela, il descendit à Capharnaüm avec sa mère, ses frères et ses disciples, et ils n’y demeurèrent que peu de jours.   

 Or la Pâque des Juifs était proche, et Jésus monta à Jérusalem.

Il trouva dans le temple les marchands de bœufs, de brebis, et de colombes, et les changeurs assis.

Et ayant fait un petit fouet avec des cordes, il les chassa tous du temple, avec les brebis et les bœufs; il jeta par terre l’argent des changeurs et renversa leurs tables.

Et il dit aux vendeurs de colombes:  » Enlevez cela d’ici; ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic. »

Les disciples se ressouvinrent alors qu’il est écrit: « Le zèle de votre maison me dévore. »

Les Juifs prenant la parole lui dirent: « Quel signe nous montrez-vous pour agir de la sorte? »

Jésus leur répondit: « Détruisez ce temple et je le relèverai en trois jours. »

Les Juifs repartirent:  » C’est en quarante-six ans que ce temple a été bâti, et vous, en trois jours vous le relèverez! »

Mais lui, il parlait du temple de son corps.

Lors donc qu’il fut ressuscité d’entre les morts, ses disciples se souvinrent qu’il avait dit cela, et ils crurent à l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite.

______

Voici les réponses reçues au sujet du sixième passage de l’Évangile selon St-Jean :

Merci Jésus de venir ainsi dans ma maison pour l’en débarrasser de tout ce qui l’encombre et en expulser tout ce qui m’empêche de t’y accueillir pleinement!

Lire la suite sur la page de Jeanne

La colère unique de Jésus, qui se déploie dans le temple de Jérusalem ne peut être oubliée ni empêchée de provoquer soit des réactions de colère, soit des éclairages sur notre avidité de vampires : De tout objet il faut tirer profit, gloire ou respect; même du temple qui est le lieu du don.

Lire la suite sur la page de Pierrette

Jésus, je t’en prie, viens aussi dans les petits temples de nos corps, pour y chasser tout ce qui les encombre et tout ce qui veut y faire commerce, pour les délivrer de tout ce qui veut prendre la place de Ton Amour… car toi seul le peut!

Lire la suite sur la page de Michaël

C’est difficile de retrouver la paix de la communion… c’est comme si nous avions oublié le chemin, la manière de le faire.

Lire la suite sur la page de Rosa

Nous pouvons assurément pressentir que Jésus ne parle pas comme un simple être humain témoignant de sa réalité individuelle dans un monde extérieur. Il parle selon une autre perspective, beaucoup plus essentielle et profonde, à laquelle nous sommes toutes et tous appelés. Tout en se manifestant au cœur de notre monde, il parle selon le point de vue de Dieu,

Lire la suite sur la page de Nénuphar

Jesus-chasse-marchands

Illustration d’après une ancienne gravure

La scène de Jésus chassant les marchands du temple a été un sujet majeur de représentation artistique dans l’art chrétien occidental. D’une manière générale, on y retrouve le Christ au centre, se tenant droit et le bras levé, entouré du groupe bouleversé et agité des marchands.

Des illustrations plus simples représentent Jésus en interaction avec trois personnages figurant les marchands, les changeurs de monnaie et les vendeurs de colombes. L’illustration ci-dessous s’inspire de l’une d’entre-elles.

Jésus est représenté en avant de la porte du temple, protégeant l’accès du sanctuaire. De la main gauche, il indique fermement aux commerçants de sortir dehors, tandis qu’il maintient en réserve le fouet de cordes dans sa main droite, au cas où il ne serait pas entendu.

En avant du Christ, le marchand est tombé à genoux, lui faisant dos et cherchant à rassembler ses biens renversés à sur le sol. On perçoit que sa bourse est bien remplie mais qu’il demeure dans la peur de perdre. Il maintient son ballot entre ses dents et ses mains avides s’agrippent à ses possessions.

Un peu plus haut, bourse à la main, le changeur tente désespérément d’empêcher sa table de tomber. Replié sur lui-même, il regarde le Christ avec incompréhension et appréhension, tandis qu’en arrière de lui la vendeuse de colombes prend la fuite, protégeant jalousement sa cage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s