Aimez-vous les uns les autres

aimez-vous-comme

Illustration inspirée d’une œuvre du peintre italien Duccio di Buoninsegna

Évangile selon Saint-Jean, chapitre 13, de 33 à 38

Petits enfants, c’est pour peu de temps encore que je suis avec vous. Vous me chercherez, et comme j’ai dit aux Juifs : “Là où je vais, vous ne pouvez venir”, je vous le dis maintenant à vous aussi.
Je vous donne un commandement nouveau : vous aimez les uns les autres; comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres.
À ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres. »
Simon-Pierre lui dit : « 
Seigneur, où vas-tu? » Jésus lui répondit : « Là où je vais, tu ne peux me suivre maintenant; mais tu me suivras plus tard. »
Pierre lui dit : « Seigneur, pourquoi ne puis-je pas te suivre à présent? Je donnerai ma vie pour toi! »
Jésus répond : « Tu donneras ta vie pour moi? En vérité, en vérité, je te le dis, le coq ne chantera pas que tu ne m’aies renié trois fois. »

______

Commentaires

Pierre dit à Jésus: « Je donnerai ma vie pour toi. » Jean 13, 37
Et ailleurs, Jésus dit: « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie. » Or, donner sa vie, si c’était d’aimer avec tendresse la personne avec qui je vis, ou celle qui se sent moins aimée!  Faire le premier pas. Dire le premier mot.

Fernande

 » Vous aimez les uns les autres «  Aimer comme Lui c’est impassable pour moi, j’ai beau essayer, un peu comme Pierre à voulu lui démontrer, mais moi aussi non seulement le coq, mais toute la basse cour se met à chanter. Alors Seigneur tu vois bien la petitesse de mon amour. Aimer en toute liberté…. il n’y a que Toi.  Jésus, le souvenir de ta passion est à ma porte, tous les textes vont me démontrer la grandeur de ton amour, du pardon, si tu le veux bien, jette un regard de compassion sur mon » je t’aime Seigneur Jésus  » en regard de certaines  personnes de mon entourage, dont j’ai de la difficulté à regarder. Comme dit la chanson  « qu’il est difficile d’aimer, qu’il est difficile d’aimer…

Mariette

« Je vous donne un commandement nouveau : vous aimez les uns les autres; comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres. À ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres. » C’est tout un programme, le défi d’une vie! Qui m’apparaît tellement irréalisable! Ton Amour, Seigneur, est si grand, si inconditionnel et renversant! Jamais intrusif, jaloux, ou contrôlant, il est doux, tendre, accueillant. Merci Seigneur de me donner de m’offrir à toi à chaque instant comme ton instrument. Je suis incapable d’aimer comme tu nous aimes. Je veux t’offrir mon cœur pour que ton Amour puisse l’habiter et passer par moi et envelopper chaque personne qui croise ma route!

Solane

« Comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres. »
Une seule phrase, à peine plus d’une dizaine de mots. Aisé à retenir, léger, peu encombrant, facile à emporter avec soi en toutes circonstances et lieux.
Et pourtant, si difficile à véritablement incarner, à pratiquer, à actualiser. Encore, s’il s’agissait de s’aimer les uns les autres à notre manière, selon notre définition du verbe aimer, de cet amour préférentiel et sélectif, peut-être que ce serait un peu plus envisageable. Bien que l’âme de l’être humain se montre rarement fidèle à l’usage. …Mais aimer à la manière dont il nous a aimés, impossible! Ou du moins impossible à l’homme moulé dans l’égarement du péché. Cette conversion de tout mon être n’est réalisable que par Dieu, en ayant la foi que celui-ci m’aime déjà de cet amour disproportionné, parce que là aussi, je sais que je ne pourrais jamais aimer Dieu comme lui, Jésus, l’a aimé.

Nénuphar

Voilà de nouveau Pierre, celui auquel échoit le rôle de dévoiler les faiblesses de l’homme. Toute son ardeur se réveille, neuve, lorsque Jésus annonce que là où il va, Pierre ne peut le suivre maintenant : Il s’élance : « Je donnerai ma vie pour toi! » et il entend cette atterrante réponse : « Tu donneras ta vie pour moi ? en vérité, en vérité, je te le dis, le coq ne chantera pas que tu ne m’aies renié trois fois. » C’est seulement dans la détresse, engendrée par l’accomplissement de cette prophétie, que Pierre puisera l’attachement indéfectible qui le mènera sur les pas de Jésus, sans remise en cause. Le commandement nouveau sera accompli et proclamé à travers lui, sans relâche, aussi loin que possible.

Prions pour que nous soit aussi révélé tout ce qui fait obstacle à la circulation de l’amour intarissable de notre Père. Mises au grand jour, nos lâchetés, nos jalousies, nos mesquineries, nos indignations, nos prétentions, nos vanités ne peuvent survivre. Le regard de l’amour lave et guérit toute chose de que ce qui ne lui appartient pas de toute éternité.

Pierrette

Jésus est venu révéler l’Amour du Père et sceller une nouvelle alliance avec le peuple Dieu. Il est venu nous ramener à la Source de Vie. Il est venu nous faire passer de la mort à la vie, de l’emprise de la loi à l’emprise de l’Esprit et donner la Vie en abondance. Voyant son heure arrivée, Jésus passa le flambeau à ses disciples en ayant soin de leur donner un commandement nouveau: « aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. » C’est un mot d’ordre très simple qui nous demande d’être toujours  branché à la Source pour bien mener la mission qu’il nous a confiée. Pour marcher à la suite  de Jésus, il nous faut nous aimer les uns les autres comme Lui nous a aimés, d’un amour plein de bonté et de miséricorde. L’amour que Jésus nous recommande est un amour divin. Un amour qui prend sa source qu’en Lui, en Dieu seul afin de donner la vie en abondance et de  ramener au bercail les brebis perdues. Les disciples du Christ seront visibles et attirant dans le monde que si nous mettons en pratique le commandement de l’amour et si nous devenons Celui que nous contemplons.

Karine

Nul ne peut aller là où Jésus va… s’Il ne nous prépare le chemin.

Nous ne pouvons pas le suivre de nous-même, comme nous ne pouvons pas nous aimer les uns les autre par nous-mêmes… sans être en communion intime avec Lui, l’Amour Incarné. Et comme l’a expérimenté Pierre, nul ne peut de lui-même lui donner sa vie dans l’assurance de sa volonté individuelle.

Le chant du réveil nous révèle providentiellement notre naturel humain qui, par réflexe de survie, se soumet à la dictature de monde aussitôt perdu le lien vivant avec notre véritable Seigneur.

Michaël

_____

Pour lire l’article en fichier PDF afin d’agrandir les caractères, de le partager à d’autres, de le sauvegarder ou de l’imprimer facilement, cliquer le lien ci-dessous :

140316-AimezVous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s