« Elle est la plus petite de toutes les semences » (Mc 4, 26-34)

mc_4_26-34-graine-de-moutarde

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc, chapitre  4, 26-34

En ce temps-là,
parlant à la foule, Jésus disait :
« Il en est du règne de Dieu
comme d’un homme qui jette en terre la semence :
nuit et jour,
qu’il dorme ou qu’il se lève,
la semence germe et grandit,
il ne sait comment.
D’elle-même, la terre produit d’abord l’herbe,
puis l’épi, enfin du blé plein l’épi.
Et dès que le blé est mûr,
il y met la faucille,
puisque le temps de la moisson est arrivé. »

Il disait encore :
« À quoi allons-nous comparer le règne de Dieu ?
Par quelle parabole pouvons-nous le représenter ?
Il est comme une graine de moutarde :
quand on la sème en terre,
elle est la plus petite de toutes les semences.
Mais quand on l’a semée,
elle grandit et dépasse toutes les plantes potagères ;
et elle étend de longues branches,
si bien que les oiseaux du ciel
peuvent faire leur nid à son ombre. »

Par de nombreuses paraboles semblables,
Jésus leur annonçait la Parole,
dans la mesure où ils étaient capables de l’entendre.
Il ne leur disait rien sans parabole,
mais il expliquait tout à ses disciples en particulier.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris

______

COMMENTAIRESmain-oiseau-arbre

La plus petite de toute les semences quand elle est semée, la plus petite de nos préoccupations au début, mais quand on l’a semée, et qu’elle grandit, elle dépasse même nos soucis légitimes, jusqu’à nous apporter abris et secours pour nos âmes.

Sylvie

oiseau-arbre-5 « Le règne de Dieu ? la plus petite de toutes les semences…. Qui grandit, qui étend de longues branches, si bien que les oiseaux du ciel peuvent faire leur nid à son ombre. »

Jusqu’où suis-je éveillée au « règne de Dieu », nichée à son ombre?

Marie-Hélène

oiseau-arbre-2Le règne de Dieu: une semence qui germe et grandit.  On ne sait comment. Une mystérieuse réalité, discrète, silencieuse, enfouie au plus intime de chaque cœur humain, et dont le fruit est l’amour.  Amour  avec Dieu et avec l’humanité.  Et le projet de Dieu s’accomplit: la communion.
Je suis venu pour rassembler dans l’unité une communion de vie.

Fernande

….

« LE RÈGNE DE DIEU EST COMME UNE GRAINE DE MOUTARDE »  à qui veut bien tracer le sillon pour la recueillir.

oiseau-arbre-1Seigneur, j’ai le pressentiment que je suis  la terre que Tu recherches pour semer l’amour, la paix, la réconciliation, la compréhension, le pardon, le souci de l’autre, pour grandir de la même dimension que l’aurait fait la moutarde.

Tu sais, ça fait plus d’une fois qu’on me bouleverse avec la charrue des épreuves autant physiques qu’émotionnelles.

Peu importe le grain semé et son allure; quand il grandit, il est celui qui a été choisi pour faire partie de la récolte de Dieu dès aujourd’hui et je sais que j’ai besoin de ce grain  pour évoluer dans ce que je suis et ça, sans comparaison. J’ai à l’occasion été chercher dans ma communauté les fertilisants propices pour le rendre à son maximum et recueillir enfin la récolte tant attendue et pouvoir dire « le vieux pressoir est presque plein », Seigneur.

Mariette 

…..

Je suis minuscule, la plus petite des semences.

main-jesus-semence-moutarde
Si personne ne m’accueille, si personne ne me met en terre, je reste toute petite, n’ayant rien d’autre à offrir que ma petitesse.

Mais si quelqu’un me plante avec amour dans son propre jardin, alors je donne ce que jamais mes apparences d’insignifiante petitesse ne pouvaient laisser deviner. De ma minuscule semence s’élancent de longues branches qui vont jusque dans le ciel et les oiseaux y font leur nid!

Nénuphar

……

oiseau-arbre-6Comment ne pas endosser l’habit du rêveur ébloui lorsque Jésus nous parle de l’aventure de ces graines minuscules. Élargissant le récit, nous les voyons, offertes par le Ciel à la Terre, par brassées de tous les genres, descendre en riant vers les bras maternels. Douées de la confiance enfantine, elles se nichent, s’enracinent et se mettent à l’écoute : Quel est ce duo de la joie chanté : « Les enfants, dressez-vous maintenant, déployez, tissez entre Ciel et Terre les splendeurs attendues, laissez le vent jouer dans vos feuillages, entendez ce que vous n’avez pas encore entendu. »

Sorti de sa rêverie, le rêveur ébloui demande : « Y a-t-il là comme un écho du règne de Dieu ? » Il répond : oui tranquillement car ce qui est à corriger, sa Mère le lui dira, avec sa paisible rigueur.

Pierrette

….

oiseau-arbre-3

Par de nombreuses paraboles semblables,
Jésus leur annonçait la Parole,

J’ai l’impression que les paraboles nous forcent à comprendre la Parole avec la vraie intelligence, celle du cœur, celle qui est ouverte à tous et n’a donc rien à voir avec l’âge ou un quotient intellectuel donné…

dans la mesure où ils étaient capables de l’entendre.

…dans la mesure, donc, de l’ouverture de notre cœur, seul capable d’entendre véritablement la Parole… et de la mettre en pratique en se retournant dans le Seigneur.

Il ne leur disait rien sans parabole,
mais il expliquait tout à ses disciples en particulier.

Lorsque détournés de nous-mêmes, donnés corps et âme au Seigneur, je crois bien que maintenant encore, Jésus nous explique tout en particulier, intimement en cœur à cœur… comme à ses disciples.

Michaël  

Comme une graine de moutarde

oiseau-arbre-4Infime semence jetée en terre par une main généreuse, tu sommeilles et te laisses transformer, absorbant rayons de lumière, eaux de pluie, vents et tempêtes. Tu grandis doucement, imperceptiblement sous l’œil attentif du jardinier qui attend, espère, croit. Tu te nourris des sucs de la terre où on t’a jetée : à flanc de montagne, au bord d’un puits, exposée aux bruits des autoroutes ou des canons, ou dans une bonne terre bien irriguée.

À peine semée tu te mets à grandir! Jusqu’à ce que le soleil ait fini de mûrir les épis que tu portes ou les branches solides qui s’allongent et verdissent à l’infini. Mystérieux enchantement de la vie, dans le silence d’une promesse.

À la surface du monde, j’ai peine à voir ce lent travail du règne de Dieu. Par une force d’attraction que j’appelle lucidité, j’ai tendance à voir d’abord et en plus gros le mal qui domine selon toute apparence : mesquineries, rivalités, duretés, corruption, recherche de son intérêt propre qui aboutit à des conflits à petite et grande échelle, jusqu’à des combats fratricides. Le visage de l’ennemi est légion, Jésus nous en a avertis.

Le visage de l’ennemi est multiple et si discret le chant de l’amour.

Pourtant le maître de la vie est à l’œuvre, ne le vois-tu pas qui fait des choses nouvelles?

Me laisser évangéliser par la Parole c’est changer mon regard pour apercevoir les pousse vertes  du règne…. à l’intérieur, au-dedans… en train de faire émerger un monde animé du Souffle du Dieu vivant.

Marie, modèle de vie intérieure, disciple à l’écoute, apprends-moi à regarder ma vie, et le monde, comme une terre où la Parole de ton Fils sème à profusion, éveille les cœurs et engendre sans cesse un vrai désir de croissance et de communion. Façonne mon regard pour que je puisse témoigner de la vivifiante force de la graine qui tombe en terre et qui fait croître lentement le règne de Dieu.

Gisèle

….

jesus-semence-moutardeJésus compare le règne de Dieu à une graine de moutarde semée en terre. Elle est la plus petite de toutes les semences qui étonne le monde par son arbre gigantesque. L’enseignement de Jésus est fascinant parce qu’Il se réfère toujours au plus petit, au plus humble au plus pauvre pour nous faire comprendre son message. Dans ce passage d’évangile, Marc nous dit encore que Jésus compare le règne de Dieu à un homme qui jette la petite semence en terre sans trop se soucier du lendemain parce qu’il n’a aucun contrôle sur le développement de la graine enfouie dans la terre. Nuit et jour, qu’il dorme  ou qu’il se lève, la semence germe et grandit sans trop savoir comment. Et c’est de là que vient l’étonnement, l’émerveillement. Cet homme, dans sa simplicité, doit avoir un esprit d’humilité, d’abandon, de confiance, de foi en le Dieu de la Providence pour laisser germer et grandir cette petite graine tout naturellement. Il n’a aucun pouvoir sur elle pour la faire grandir. C’est la terre et son Créateur qui font tout le travail pour qu’elle devienne un arbre. Cet homme fait confiance en la divine providence et s’émerveille de jour en jour de voir cette petite graine grandir pour dépasser toutes les plantes potagères.

Il en est de même pour nous chrétiens avec Dieu, notre Père. Un Père miséricordieux et plein d’amour pour tous ses enfants.  Il a envoyé son fils Jésus dans le monde pour nous faire comprendre que nous sommes les héritiers du royaume.  Jésus, Lui, le Verbe incarné, l’Amour qui prend chair se fait tout proche, tout petit au milieu de nous. Il vient tout en douceur déposer en nos cœurs sa semence d’amour. Il enfouit dans nos cœurs une petite graine d’amour qui vient embraser tous ceux et celles qui se font proches de son cœur.

Pour les disciples du Christ, la graine de moutarde est comme la Parole de Dieu enfouie dans nos cœurs. Si nous gardons cette Parole en nos cœurs, nous la mettons en pratique et nous demeurons dans l’Amour de Dieu nous donnerons du fruit en abondance. Laissons Dieu être Dieu dans nos vies pour que son royaume d’amour prend racine au-dedans de nous et nous fasse grandir dans l’amour. Laissons-nous guider par la grâce de Dieu et par son Esprit de vie. Ayons foi en la divine Providence et sans trop savoir comment, nous serons en mesure de donner du fruit en abondance. Elle est vivante la Parole de Dieu en nos cœurs, c’est pourquoi elle nous pousse à étendre nos branches à toutes les nations afin de rassembler dans un même Esprit d’amour et de paix les enfants de Dieu dispersés dans le monde entier. Frères et sœurs dans le Christ prions les uns pour les autres pour que le règne de Dieu  grandisse en nos cœurs  et  dans notre monde.

Ô Jésus, Fils du Dieu vivant,
Ouvre nos oreilles et notre cœur à ta Parole de Vie et
Fais-nous demeurer dans ton amour et dans ta paix.

Ô Jésus, Fils du Dieu vivant,
Réveille la conscience de tous ceux et celles
Qui doivent faire fructifier les produits de la terre.
Ne permets pas que leur désir du profit
Continue de dénaturer les produits de ta création.
Donne-leur un esprit de révérence envers notre Terre et
Aide-les à respecter la nature et l’harmonie de ta création.

Ô Jésus, Fils du Dieu vivant,
Tu es venu nous révéler le royaume de Dieu qui est Amour.
Un royaume qui se fait proche de nous en Ta personne et
Qui est au-dedans de nous.
Donne-nous la force d’aimer Dieu, notre Père, de tout notre cœur et
De t’aimer plus que tout afin que nous puissions
Aimer nos frères et sœurs comme Toi tu nous as aimés.
Renouvelle en nous ton esprit d’abandon et d’humilité
Pour que tu puisses illuminer nos chemins ténébreux.
Revêts-nous de ton humanité et de ta divinité
Afin que ton Amour miséricordieux puisse germer et grandir
En nos cœurs et dans le monde entier.

Karine

Commentaires des illustrateurs

Pour cette parabole, nous avons voulu illustrer que c’est par Jésus, entre ses mains, que la petite semence qui a été déposée en chacun de nous, germe, grandit, fleurit, et étend ses longues branches, si bien que les grâces du ciel y font leur nid.

mc_4_26-34-graine-de-moutarde

Une réflexion au sujet de « « Elle est la plus petite de toutes les semences » (Mc 4, 26-34) »

  1. Marie-Hélène

    « Elle est l’a plus petite de toutes les semences »

    Quelle illustration magnifique et inspirante!
    Merci et longue vie à votre beau travail d’équipe!

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s