Vivre l’Avent au travers de l’image

Le simple tracé ou coloriage d’une image tirée des évangiles, sans souci d’expression personnelle ni de performance artistique, nous conduit parfois beaucoup plus profondément à une véritable contemplation que les pensées et les mots.

Nous vous offrons ce témoignage visuel en guise d’invitation à vivre l’Avent et les mystères de la nativité, et ce avec tout l’émerveillement de l’enfance.

Puiser à même la richesse de l’héritage pictural chrétien nous permet d’approfondir et de consolider nos propres racines.

Que l’on copie, trace ou colorie une scène des évangiles, c’est toujours une rencontre pleine de présence, laquelle nous amène vers une plus grande intériorité et contemplation.

Peu importe notre âge, nous sommes conviés à une redécouverte du sens profond de chacune de ces scènes lorsque nous prenons le temps de la dessiner.

Les extraits de témoignages ci-dessous, offerts par une participante, illustrent bien ce processus :

« Le fait de dessiner la Nativité m’a permis de vraiment aller à la rencontre de Marie, de Joseph et de l’Enfant Jésus, et de les connaître plus intimement, et aussi d’une manière nouvelle.

Tandis que le dessin prenait vie devant mes yeux, j’ai vu que le visage de Joseph se remplissait d’une joie profonde, de stupeur et d’émerveillement devant l’Enfant Jésus. Je cherchais dans mon cœur, sans trop forcer mon esprit, à entendre ce que vivait ce Joseph.

Il devenait pour moi le symbole de l’Humanité transfigurée devant l’Enfant Jésus, devant cette lumière qui l’a surpris et sorti de sa petite humanité en proie au doute et à la souffrance. Il est devenu l’Humanité toute entière qui accueille en son cœur Marie et Jésus.

Pendant que la dessinais, j’ai découvert une Marie très intérieure, don total d’amour au travers de l’offrande de Jésus à Joseph ou à l’Humanité.

L’Enfant Jésus, de son côté, reste encore emmailloté dans le mystère de la joie et de la plus grande tendresse du monde.

L’Enfant Jésus a encore tout un univers à délier dans mon cœur. Je sens cependant que ce Mystère continuera de s’approfondir au fur et à mesure que je me permets de m’approcher de la Crèche et d’écouter son message.

J’ai eu l’impression de m’asseoir dans la Crèche pendant quelques heures et de baigner dans l’intimité du Mystère de la Nativité. Je sens que je n’ai pas fini d’aller m’y ressourcer.

Le fait de prendre mon temps pour dessiner l’image et la mettre en couleur a permis à celle-ci de me livrer, me semble-t-il, l’essentiel ce qu’elle avait à me confier. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :