Archives du mot-clé aveugle

Tu le vois; celui qui te parle, c’est lui

Un nouvel extrait d’Évangile à écouter et commenter…

guerison-aveugle-3

Dessin réalisé d’après une ancienne gravure

(Clique sur l’image pour l’agrandir et l’imprimer)

Évangile selon Saint-Jean, chapitre 9, de 24 à 41

Les Pharisiens firent venir une seconde fois l’homme qui avait été aveugle, et lui dirent : « Rends gloire à Dieu! Nous savons, nous, que cet homme est un pécheur. »
Il leur répondit :  » S’il est un pécheur, je l’ignore; je sais seulement que j’étais aveugle, et qu’à présent je vois. »
Ils lui dirent : « Qu’est-ce qu’il t’a fait? Comment t’a-t-il ouvert les yeux? »
Il leur répondit : « Je vous l’ai déjà dit et vous ne l’avez pas écouté; pourquoi voulez-vous l’entendre encore? Est-ce que vous aussi vous voulez devenir ses disciples? »
Ils le chargèrent alors d’injures, et dirent : « C’est toi qui es son disciple! Nous, nous sommes les disciples de Moïse.
Nous savons que Dieu a parlé à Moïse; mais celui-là, nous ne savons d’où il est. »
L’homme leur répondit : « Il est étonnant que vous ne sachiez d’où il est, et pourtant il m’a ouvert les yeux.
Nous savons que Dieu n’exauce point les pécheurs; mais si quelqu’un l’honore et fait sa volonté, c’est celui-là qu’il exauce.
Jamais on n’a entendu dire que quelqu’un ait ouvert les yeux d’un aveugle de naissance.
Si cet homme n’était pas de Dieu, il ne pourrait rien faire. »
Ils lui répondirent: « Tu es né tout entier dans le péché, et tu nous fais la leçon? » Et ils le jetèrent dehors.
Jésus apprit qu’ils l’avaient jeté dehors; il vint alors le trouver et lui dit : « Crois-tu au Fils de l’homme? »
Il répondit : « Qui est-il, Seigneur, Pour que je croie en lui? »
Jésus lui dit : « Tu le vois; celui qui te parle, c’est lui. »
Il dit : « Je crois, Seigneur! », et se jetant à ses pieds, il l’adora.
Alors Jésus dit : « Je suis venu dans ce monde pour un jugement, afin que ceux qui ne voient pas voient, et que ceux qui voient deviennent aveugles. »
Des Pharisiens qui étaient avec lui entendirent ces paroles et lui dirent : « Sommes-nous, nous aussi des aveugles? »
Jésus leur répondit : « Si vous étiez des aveugles, vous n’auriez point de péché; mais vous dites : ‘Nous voyons!’ Votre péché demeure. « 

_____

5-merci

Merci! Merci de tout cœur aux Mariette, Violette, Solane, Rosa, Amandine, Jeanne et autres d’accepter d’accueillir la parole dans votre cœur et d’y répondre, merci aux Karine, Alain, Pierrette, Michaël, Nénuphar et autres d’écouter ce que la parole évoque en vos propres profondeurs!

La parabole du semeur prend tout son sens lorsque semaine après semaine vous faites jaillir des fleurs de la graine de la parole semée en bonne terre.

C’est grâce à vos plumes fécondes que les pages de ce site ont commencé à fleurir!

Voici le jardin des écrits qui ont germé à l’écoute de ce dernier passage des évangiles :

Ils lui dirent : « qu’est-ce qu’il t’a fait, comment t’a-t’il ouvert les yeux? » Parfois je vois ce genre de guérisons et je me dis, pourquoi lui, qu’est-ce qu’il a de plus urgent que moi, mais voilà devenir disciples de Jésus demande beaucoup d’écoute, d’ouverture et de foi. Seigneur qui es-tu pour que je croie en toi ? Tu me le dis dans le livre de ta parole « tu le vois, celui qui te parle c’est lui « . Seigneur tu me parles, suis-je non seulement aveugle mais aussi sourd, tu m’offres la chance de t’entendre mais aussi de te voir……Je Crois Seigneur…..

Mariette

5-jamais-juger-rejeter
(Clique sur les images pour les agrandir, les sauvegarder et les partager)

« Tu es né tout entier dans le péché, et tu nous fais la leçon? » Et ils le jetèrent dehors. Je lis cette phrase et j’ai mal au ventre. « Tu es né tout entier dans le péché » – comme un  couteau dans le cœur. « Et ils le jetèrent dehors » – J’ai envie de gémir et de pleurer. Je t’en prie Seigneur, aide-moi. Aide-moi à ne plus jamais, jamais, jamais juger et rejeter. Que je ne sois plus jamais celle qui juge et ment, de ceux qui divisent et excluent. Jamais.

Jeanne

5-reconnaitre-vulnerable

La jalousie voile et durcit le cœur, obscurcit les yeux. Elle ne permet pas aux pharisiens de reconnaitre en Jésus l’envoyé du Père. J’ai souvent aussi besoin d’être guéri, de voir, de toucher, de sentir, de comprendre pour croire! Nous sommes si souvent aveuglés par les apparences, par ce qui brille et saute aux yeux, et qui nous apparait comme une vérité, comme la vérité…Et pourtant ! Si je pouvais me reconnaitre vulnérable, si je pouvais reconnaitre et accepter que je ne vois pas clair, et croire qu’un plan plus grand rempli d’amour est déjà dessiné pour chacun de nous, même pour moi, même au moment qui m’apparait l’un des plus noirs ! Il est si difficile, de nos jours, de se reconnaitre aveugle ! C’est drôle, je crois que chaque fois que je me retranche de mes forteresses bien garnies de contrôle pour faire place au mystère, ça permet à la lumière, au miracle et à la vie de jaillir! Seigneur, stp accorde-moi de me reconnaitre aveugle, et d’avoir la foi de la taille d’une graine de moutarde.

Solane

Alors Jésus dit : « Je suis venu dans ce monde pour un jugement, afin que ceux qui ne voient pas voient, et que ceux qui voient deviennent aveugles. » Ce jugement pour lequel Jésus est venu dans le monde, je le reconnais comme une compassion infinie qui vient guérir… et non pas comme une sentence qui vient punir. Enfant du Dieu Amour, Il vient pour nous sortir de l’ombre, pour ouvrir les yeux de tous ceux qui se reconnaissent aveugles. Mais pour ceux-là qui continuent à affirmer voir clairement, et cela malgré Sa Lumière qui vient nous révéler notre cécité, il n’y a pas d’ouverture à la véritable guérison. Il est alors évident que c’est celui qui croit voir qui est aussi celui qui devient véritablement aveugle, c’est-à-dire non plus seulement par ignorance… mais par rejet de Sa Lumière.

Lire la suite sur la page de Michaël

Ce qui est surprenant avec Jésus, c’est qu’Il libère l’homme de sa cécité non pas à cause de sa foi mais pour que la gloire de Dieu puisse se manifester en lui. Dans un moment d’intimité, Jésus s’est révélé à l’homme qui voulait connaitre le fils de Dieu et croire en Lui. Il lui dit : « Tu le vois; celui qui te parle, c’est lui. » Quelle révélation!  Voilà donc le premier secret de Jésus : Il se révèle dans l’intimité, dans une rencontre sincère, dans le dialogue d’un cœur ouvert et libre de l’accueillir. Jésus se fait Présence dans le cœur de celui/celle qui cherche Dieu.

Lire la suite sur la page de Karine

L’aveugle de naissance n’est pas en fait aveugle dans la vie spirituelle. Il sait bien que celui qui l’a guéri n’est pas quelqu’un d’ordinaire. Il ouvre peu à peu les yeux de la foi devant Jésus qui vient le sauver de sa cécité. Il est vrai dans ses réponses aux Pharisiens qui eux demeurent aveugles devant l’évidence. Qu’est-ce qui poussent ceux-ci à refuser de croire en Jésus ? Pour eux, Jésus qui mange avec les pécheurs et qui s’occupent des pauvres et des petits, ne peut être le messie attendu…

Lire la suite sur la page d’Alain

5-arrache-au-mensonge

Comme ils nous ressemblent ces pharisiens, imbus de leur savoir et enfermés dedans, persuadés qu’ils voient clair et qu’ils peuvent juger leur prochain; inaptes à l’espérance, à l’émerveillement, à l’intangible. Pas un geste, pas une parole de Jésus qui ne les heurte. Sur quoi donc s’appuient-ils donc lorsqu’ils disent à l’aveugle guéri : « Rends gloire à Dieu! Nous savons, nous, que cet homme est un pécheur ».

Lire la suite sur la page de Pierrette

« Si vous étiez des aveugles, vous n’auriez point de péché; mais vous dites : ‘Nous voyons!’ Votre péché demeure. Il me semble que tout est dit dans cette petite phrase. Rien besoin d’ajouter. Le péché tout entier réside dans la prétention de l’être humain à croire qu’il voit clair. L’homme croit en sa vision subjective, et à la limite il ne croit qu’en elle. L’idée qu’il se fait des choses, les convictions qu’il se construit par lui-même lui sont sacro-saintes. Et c’est bien là sa première source d’égarement.

Lire la suite sur la page de Nénuphar

Ni lui, ni ses parents n’ont péché

guerison-aveugle
Dessin réalisé d’après une illustration d’Arthur A. Dixon

(Clique sur l’image pour l’agrandir et l’imprimer)

Évangile selon Saint-Jean, chapitre 9, de 1 à 7

En passant, Jésus vit un homme aveugle de naissance.
Ses disciples lui demandèrent : « Rabbi, qui a péché, lui ou ses parents,
pour qu’il soit né aveugle? »
Jésus répondit : « Ni lui, ni ses parents n’ont péché, mais c’est afin
que les œuvres de Dieu soient manifestées en lui.
Tandis qu’il fait jour, il nous faut travailler aux œuvres de celui qui
m’a envoyé; la nuit vient, où nul ne peut travailler.
Tant que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde. »
Ayant ainsi parlé, il cracha à terre, fit de la boue avec sa salive,
puis il l’étendit sur les yeux de l’aveugle,
et lui dit : »Va, lave-toi dans la piscine de Siloé (ce qui veut dire: Envoyé). »
L’aveugle y alla donc, se lava, et s’en retourna,
voyant clair.

_____

Voici des extraits des commentaires reçus à propos de ce passage des évangiles :

4-manifester-son-amour
(Clique sur les images pour les agrandir, les sauvegarder et les partager)

« Ni lui, ni ses parents n’ont péché mais c’est afin que les œuvres de Dieu soient manifestées en lui. » Comme il est bon de relire que tout ne dépend pas de nous! Tout pécheur que nous soyons, quel que soit notre état physique ou mental, ce que nous considérons comme des faiblesses, des pauvretés ou des laideurs, sont autant d’occasions pour notre Seigneur de nous manifester son Amour. Pour autant qu’on l’invite. Il pourra ainsi venir agir discrètement, dissimulé en notre prochain, et même en nous. Il pourra ainsi appliquer cette boue et guérir tout notre être !

Solane

4-tout-devient-clair

Personne n’a péché, « mais c’est afin que les œuvres de Dieu soient manifestées en lui ». Quel soulagement! Ces mots expliquent tellement des choses, tellement de souffrance, d’injustices, de misère, d’incompréhension. Combien des fois nous nous sommes demandé si Dieu existe, et pourquoi il existe toutes ces choses ci-haut mentionnées et que nous nous en passerions surement? Combien des fois dans le plus profond de notre douleur nous arrivons même à douter de Dieu? Mais, je ne sais pas comment l’expliquer, quand je lis: « c’est afin que les œuvres de Dieu soient manifestées », je comprends tout, tout devient clair,…

Lire la suite sur la page de Rosa

4-ouverture-de-coeur

Jésus nous désarme et nous libère en disant ni lui, ni ses parents n’ont péché, mais c’est pour que les œuvres de Dieu soient manifestées en lui. Pour permettre cette manifestation de Dieu nous devons laisser Dieu être Dieu dans nos vies et nous plonger dans son océan d’amour.  Dieu prend l’initiative  pour  aller à notre rencontre  mais nous devons être disponibles pour répondre à cet appel. Dieu veut se manifester en nous mais il  ne peut  pas agir sans nous. Il nous faut une ouverture de cœur pour Le laisser nous pétrir à son image et à sa ressemblance quel que soit notre handicap.

Lire la suite sur la page de Karine

4-regard-lave

L’Amour guérit… de par son incarnation, et c’est tellement vrai… que même si Jésus, en tant qu’Incarnation de l’Amour, n’aurait qu’un seul mot à dire pour que l’aveugle soit guérit, là, au lieu de dire son mot, il le crache à terre pour l’incarner… en en faisant de la boue qu’il étale sur les yeux de l’aveugle… et quand il lui dit d’aller se laver dans la piscine de Siloé (qui veut dire « Envoyé »), c’est comme s’il lui dit qu’il ne peut se laver de ce qui l’empêche de voir qu’en l’Envoyé de Dieu lui-même, en cette incarnation vivante de l’amour de Dieu. Serait-ce aussi que notre regard à tous ne peut être lavé qu’en Jésus lui-même, lui, l’Envoyé, lui, le Fils, lui, la lumière du monde?

Lire la suite sur la page de Michaël

C’est la volonté du Père que tous aient la vie et la vie en abondance. C’est Jésus, l’Envoyé du Père, qui vient annoncer ce message; il vient sauver ce qui était perdu. Il allume l’espérance de l’humanité de pouvoir grâce à Jésus revenir au Père et de vivre de sa vie en abondance.

Lire la suite sur la page d’Alain

  À la vue de l’homme aveugle, les disciples de Jésus réagissent selon ce qui leur a été transmis. Pour eux les maladies et les handicaps sont toujours la conséquence punitive d’une faute, d’un péché commis antérieurement. Nous portons aussi en nous, plus ou moins confusément, ce jugement exclusif. Nous expérimentons pourtant que la maladie, la perte d’un sens ou d’un membre nous forcent à des prises de conscience et à changer le regard que nous portons sur ce qui nous advient au fil du temps.

Lire la suite sur la page de Pierrette

Le Fils du Père, tel qu’il l’a démontré à plusieurs reprises, n’a pas besoin d’intermédiaire, potion magique, élaboration complexe d’apothicaire ou formule mystérieuse pour guérir, un seul mot lui suffit. Une seule parole. Alors pourquoi, dans ce cas-ci n’a-t-il pas dit, « lève-toi et vois! », plutôt que d’étendre de la boue sur les yeux de l’aveugle en lui demandant par la suite d’aller se laver?

Lire la suite sur la page de Nénuphar