Archives du mot-clé commandement

Celui qui vient à moi, je ne vais pas le jeter dehors

Un nouveau passage des Évangiles à entendre et à commenter

jesus-christ-bras-ouverts-rio-cl

Illustration inspirée de la statue du Christ à Rio de Janeiro

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 6,37-40.

Tous ceux que me donne le Père viendront jusqu’à moi ; et celui qui vient à moi, je ne vais pas le jeter dehors.
Car je suis descendu du ciel pour faire non pas ma volonté, mais la volonté de Celui qui m’a envoyé.
Or, telle est la volonté de Celui qui m’a envoyé : que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite au dernier jour.
Telle est la volonté de mon Père : que celui qui voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris

______

COMMENTAIRES

Pour commencer, un commentaire d’une participante sur cette activité d’écoute des Évangiles,  à « l’école de la Parole » :

J’aime bien cette activité pour l’avoir expérimenté en groupe, de toutes les couches de la société, et vraiment dans ce domaine les plus petits de connaissance sont bien parmi les plus doués. Et des fruits de notre recherche mutuelle, juste de s’être mis à l’école de la Parole, et partagé comme du bon pain, elle se voit multipliée, et encore, elle continue de nous parler encore.

Sylvie

______

Voici les commentaires à propos de la parole de la semaine :

7-quelle-promesse

« Que celui qui voit le Fils ait en lui la vie éternelle »
Quelle promesse! Reconnaître et louer dans l’ici/maintenant, le Fils de la Vie accueilli au cœur des jours, c’est vraiment « entrer en vie », vivre de sa Vie: ce mouvement-là me sauve de mes errances, littéralement.

Marie-Hélène

7-plus-fort-que-la-mort

Jésus est plus fort que la mort, Il est vraiment le Maître du temps. Avec lui je suis certain de voir mes frères et sœurs des temps passés et à venir. Merci Mon Doux Jésus pour cette parole de vie.

Awizoba

Seigneur, je te prie pour tous ceux que nous aimons, pour que tu les donne à ton Fils, afin qu’ils puissent aller à Lui.

Seigneur, je voudrais te prier aussi pour tous nos dirigeants, civils et religieux, de même que pour toute personne n’ayant pas encore fait l’expérience de ton Amour. Fais nous aller à ton Fils Seigneur. Papa!  Donnes-nous à Lui!

Sylvie

Dans la réalité déchirante que nous avons vécue et que nous continuons à vivre, je veux entendre avec un cœur tout neuf tes paroles, Jésus : « La volonté du Père est que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés. »  Aide-moi, Seigneur, à ne jamais oublier qu’au plus profond de toute personne, il y a ta présence, en quête de notre amour.

Alors, au cœur même de la nuit et de la haine, je peux encore croire au jour et au triomphe de l’amour.

Fernande

7-tu-connais-tout-de-moi

 » Que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés   » C’est une grande mission que le Père a donné à son Fils et à chaque jour cette demande se renouvelle dans ma vie, de m’offrir à aider Jésus à récupérer tous les gens de bonne volonté  avec espoir de ne pas être jetée dehors. La Résurrection que tu me propose est la plus belle promesse que la vie m’ait donné .Seigneur tu connais tout de moi, mes faiblesses, mon manque d’énergie pour aller au delà de mes déceptions. Ouvrir  la porte à l’Esprit, tout en  essayant de m’abandonner à l’espace temps, Père que ta volonté soit faite pour que je puisse aller jusqu’a Lui avec confiance et amour et lui dire : voici le peuple immense de ceux qui t’ont cherché…

Mariette  

7-pas-tres-tendance

Car je suis descendu du ciel pour faire non pas ma volonté, mais la volonté de Celui qui m’a envoyé. 
Or, telle est la volonté de Celui qui m’a envoyé : que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite au dernier jour. 

Quand même pas tout à fait dans notre culture, de chercher à faire autre chose que sa propre volonté. Surtout pas très tendance de chercher à faire la volonté de Celui qui nous a créé avec tant d’Amour, et dans un dessein d’Amour si grand, qui tient de la pure folie!

Et pourtant! Si nous percevions comme première mission de notre vie, et cherchions d’abord en tout à faire la volonté de notre créateur, nous permettrions à ce plan d’Amour de prendre vie dans notre monde qui en a tant besoin! … et aussi de s’incarner d’abord dans nos propres vies!!

Stp Seigneur, donne-moi de chercher à chaque instant à accomplir Ta volonté!

Solane

 « … et celui qui vient à moi, je ne vais pas le jeter dehors ». J’entends dans ces quelques mots une confirmation de l’unité fondamentale entre le Fils et le Père, et que, tel que Jésus l’a lui-même affirmé, le Père est en lui, comme il est lui-même dans le Père, n’ayant ensemble qu’une seule volonté. Au travers de cette parole du Fils, c’est aussi l’amour du Père de l’enfant prodigue qui s’exprime. Et c’est ce que Jésus spécifie clairement dans les lignes suivantes, répétant à trois reprises qu’il est venu accomplir la volonté de Celui qui l’a envoyé, volonté du Père aimant qui ne veut qu’aucun de ceux qu’il remet à son fils ne se perdent et qu’ils soient ressuscités au dernier jour.

Quand le Christ dit « celui qui vient à moi », il parle à la fois en son nom propre et au nom du Père, la volonté propre et l’identité personnelle de Jésus s’estompant pour laisser toute la place à la volonté,  à la « personne » et à l’amour infini du Père. Et miracle des miracles, incompréhensible pour la raison, celui qui voit le Fils (de Dieu) voit Celui qui par sa nature et son incommensurable grandeur reste invisible et insaisissable, le Père.

Nénuphar

7-toi-seul-possede-la-cle

Ô mes frères, nous sommes donc tous appelés par le Père. Appelés un à un et donnés à Jésus Christ lorsque que nous sommes aptes à l’écouter, à croire en sa Parole et à « faire tout ce qu’il dit », comme nous le demande Marie.
C’est donc bien Dieu le Père qui nous appelle le premier, Celui dont Saint Paul dit qu’il est  » un seul Dieu et Père de tous, qui règne au-dessus de tous, par tous et en tous. »

Toutefois, Seigneur, lorsque tu dis : Telle est la volonté de mon Père : que celui qui voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour, je vois que j’ignore encore si je te vois et si je crois en Toi alors que je ne fais pas tout ce que tu dis. Comment se peut-il que, croyant fermement que la volonté du Père est telle que tu l’annonces et que tu accomplis Sa volonté,  je demeure faible devant ce qui me tient en esclavage ? Ce que je  crois c’est que Toi seul peut opérer en moi le redressement car Toi seul possède la clé de l’amour et de la mort. C’est pourquoi nous sommes tous donnés à Toi par le Père.

Ta Parole seule me fait espérer l’exubérante fraternité à laquelle j’aspire de tout mon cœur. Pour cette Parole je te rends grâce.

Pierrette

7-parole-de-vie

« Celui qui vient à moi, je ne vais pas le jeter dehors.  Car je suis descendu du ciel pour faire non pas ma volonté, mais la volonté de Celui qui m’a envoyé. Or sa volonté c’est que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés… »

Tout au long de sa mission, Jésus a rencontré les petites gens de la société, les exclus, les étrangers, les malades, les pécheurs, ceux et celles qui ne sont pas considérés par les autorités religieuses. Pour Lui, faire la volonté de son Père c’est de révéler son visage de miséricorde et d’amour. Faire la volonté de son Père c’est de ne perdre aucun de ceux qui se laissent toucher par son message libérateur et qui acceptent dans un acte de foi de faire route avec Lui. Nous, témoins du Christ, les disciples du temps moderne, nous sommes appelés à continuer la mission de Jésus. Quel est le visage de notre Dieu? Allons-nous jeter dehors ou fermer la porte à ceux et celles qui veulent venir rencontrer le Christ et communier à sa table? Que voulons-nous révéler dans nos Églises, nos paroisses et nos milieux de vie? À la suite de Jésus, ne perdons pas ceux et celles que le Père nous envoie? Suivons les traces de Jésus. Il est venu non pas pour les justes mais pour les pécheurs, les exclus de la société.  À l’exemple du Petit Prince,  apprivoisons-les et soyons tous responsables de ceux et celles qui ont été apprivoisé par la Parole de Dieu, par notre rencontre et notre témoignage de vie et d’espérance.  Laissons la porte de notre cœur, de nos Églises grande ouverte pour accueillir les marginaux, les tous petits du royaume afin qu’ils puissent goûter l’amour et la miséricorde de notre Seigneur Jésus, le Christ.

Ô Jésus, prends pitié du pécheur que je suis.
Combien de fois je t’ai repoussé, mis à part,
En érigeant la doctrine de la loi de l’Église.
Ne permets pas que je perde ceux et celles qui me sont envoyés.

Ô Jésus, tu es venu pour appeler les pécheurs, les exclus de notre monde.
Aide-moi à faire la volonté de Ton Père, notre Père
Afin que je puisse révéler Ton visage de miséricorde et d’amour.

Ô Jésus, tu as les Paroles de la vie éternelle,
Fais que je proclame Ton évangile, Ta Parole vivante
Qui libère les cœurs et rassemble tous tes enfants dispersés
Sous la bannière de la paix, la justice et l’amour.

Ô Jésus, accompagne les autorités et les pasteurs de nos Églises.
Envoie ton Esprit de lumière sur chacun d’eux
Afin qu’ils puissent marcher dans Tes pas et aider le peuple de Dieu
À découvrir un Dieu miséricordieux et plein d’amour.

Karine

Le Père nous donne Son Fils par Marie… et si nous recevons nous aussi Son Fils en Marie, il nous donne alors à Son Fils afin que par lui, avec lui et en lui nous ayons la Vie qui ne meurt pas.

Jésus nous dit :

Or, telle est la volonté de Celui qui m’a envoyé : que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite au dernier jour.

Il est clair qu’il ne nous est pas possible de nous donner de nous-même à Jésus… mais le Père peut-Il nous donner au Fils sans notre oui, Lui qui dans Son Amour nous a voulu libre et conscient?

Jésus nous dit encore :

Telle est la volonté de mon Père : que celui qui voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour.

Autrement dit, c’est la volonté du Père qui nous fait rencontrer Son Fils – directement, intérieurement ou par personne interposée – mais c’est à nous de faire l’acte de foi, de lui offrir notre adhésion en confiance et en vérité.

Si par grâce du Oui libre de Marie en l’Esprit Saint, le Père donne Son Fils à toute l’humanité, c’est par grâce de notre petit oui – en ce même Esprit – que nous sommes donnés librement au Fils pour être à part entière enfants de Son Père. Ainsi s’actualise l’Amour… par grâce du Dieu Trinité.

Michaël

______

jesus-christ-bras-ouverts-rio

Dessin à copier, à tracer ou à colorier
(Cliquer pour agrandir et sauvegarder en jpg)

Cliquer ci-dessous pour sauvegarder et imprimer le dessin en fichier pdf :

jesus-christ-bras-ouverts-rio

______

Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur…

tu-aimeras-le-seigneur

Comment illustrer le double commandement d’amour de Jésus? Nous avons tenté de créer un dessin dans le style des anciennes enluminures, assez simple pour que les enfants puissent le comprendre et le colorier (Utiliser le fichier à imprimer à la fin de cet article)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 22,34-40.

Les pharisiens, apprenant que Jésus avait fermé la bouche aux sadducéens, se réunirent,
et l’un d’entre eux, un docteur de la Loi, posa une question à Jésus pour le mettre à l’épreuve :
« Maître, dans la Loi, quel est le grand commandement ? »
Jésus lui répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit.
Voilà le grand, le premier commandement.
Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Tout ce qu’il y a dans l’Écriture – dans la Loi et les Prophètes – dépend de ces deux commandements. »

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris

______

 COMMENTAIRES

6-aimer-les-autres

Aimer les autres comme soi même… Il y a des autres pour qui cette parole me demande plus d’effort. Seigneur aide-moi à aimer cet autre comme moi.

Marcel

Quel est le plus grand des commandements?  Jésus pour répondre, prend ceux qui résument, et qui redonnent l’ordre vers lequel diriger nos efforts.  La grandeur n’est pas tant la lettre de la loi, mais a ceux à qui cela sert.  L’Amour de Dieu pardessus tout, et du prochain comme pour soi.

Sylvie

Ce sont des préceptes admirables. Pas faciles à mettre en pratique. Pourtant principes d’une paix sociale extraordinaire si on réussissait à les vivre. Et dire que le Christ va encore plus loin, (aimer ses ennemis)  … à partir de cette base qu’il est déjà difficile d’appliquer dans la société en bloc. Cela peut se mettre en pratique dans une cellule réduite. Pourtant, il doit exister des exemples vécus où ces principes de l’amour de Dieu et l’amour du prochain sont exemplaires.

Gilles

 » MAITRE, QUEL EST LE PLUS GRAND COMMANDEMENT  » le Seigneur s’adresse à mon cœur, mon âme et mon esprit. L’amour fait toujours appel  au cœur et l’expression qui dit :  « cette personne à le cœur sur la main »  veut dire aimer  s’occuper  de son entourage,  et reconnaitre  Dieu dans toute les personnes que je côtoie. Mon âme se repose dans l’action qui fait suite et en m’associant à l’amour de Dieu, je partage ce désir qui m’est suggéré pour la plus grande gloire du Seigneur. Comme c’est un idéal à atteindre d’aimer Dieu et mon prochain, je demande à l’Esprit Saint de commencer  par découvrir l’amour qui m’habite,  ensuite je pourrai découvrir que tout le reste me sera donné de surcroit. Père au nom de ton Fils Jésus, regarde avec amour tous les gestes qui se font dans le monde pour te reconnaitre dans l’humain, mon voisin…

Mariette  

6-amour-si-grand

Pendant longtemps, chaque fois que j’entendais ou que je lisais ce passage, ça sonnait dur à mon oreille : trop loin de ce que je suis, je me sens un peu comme si c’est pour moi inaccessible, comme si je devais performer, être comme Jésus, alors que je suis si loin!! Pourtant, ce commandement reflète tout ce à quoi j’ai toujours aspiré, du plus profond de mon cœur !

Mais en fait, n’était-ce pas notre nature profonde, à chacun?

Si cet amour si  grand, si total, de notre Seigneur, et de nos frères et sœurs était la clé de notre bonheur,  plutôt qu’un commandement qui vise à juger et faire peur?

Seigneur, merci d’avoir déposé en moi et en chacun, les germes de cet Amour, même si on peut mettre une vie entière à le découvrir ! Merci de nous donner ce commandement comme lampe, pour éclairer notre route !

Oui, merci de nous rappeler avec ce commandement que c’est LE chemin qui conduit au Bonheur dans sa plénitude !

Solane

À ceux qui veulent le mettre à l’épreuve, à tous ceux qui veulent le prendre en défaut, aux docteurs de la loi qui rusent en quête de la faille pécheresse, Jésus répond avec cette parole centrale et incontournable, pierre d’angle sur laquelle reposent toutes les écritures et révélations. Le double commandement se résume en un seul, en un seul et unique verbe : Aime! Verbe que Jésus incarne intégralement pour nous, sans le moindre écart, du début à la fin!

Plus rien à dire. Jésus avait fermé la bouche aux sadducéens, il boucle la boucle, et la ferme aux vaines discussions de l’ensemble des pharisiens du monde, aussi présents autour de nous qu’à l’intérieur de nous. Les pensées sont traversées d’une flèche de lumière et d’amour, la langue est désarçonnée, et moi-même je ne peux plus que me taire.

Amen

Nénuphar

6-jesus-effraie

Comme il est difficile à l’âme pharisienne de concevoir que la loi tombe en poussière, inutile, là où l’amour s’incarne, se fait entendre, voir et obéir ! Le moraliste et le légaliste en nous, s’insurgent contre cette vérité, faute de l’avoir approchée suffisamment pour connaître la magnifique et libre exigence qu’elle demande. Jésus effraie celui qui trouve sa place dans le cadre rigide de la loi, autant que celui qui la transgresse. Les premiers par attachement à l’ordre établi, les seconds séduits et esclaves de la loi du plus fort, des rivalités et des plaisirs jamais satisfaits.
Dans ce passage de l’évangile de Saint Mathieu, les pharisiens, que l’attitude de Jésus empêche sans doute de dormir en paix, tentent de nouveau de le prendre en défaut publiquement ou de le faire entrer dans leur cadre.

À la question :   » Maître, dans la Loi, quel est le grand commandement? »
La réponse de Jésus est ce double commandement d’amour qui n’en fait qu’un seul et qu’aucune flèche ne peut blesser ni amoindrir :
« Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit.
Voilà le grand, le premier commandement.
Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Tout ce qu’il y a dans l’Écriture – dans la Loi et les Prophètes – dépend de ces deux commandements. »

Obéir à ce commandement s’est être blessé de l’heureuse blessure, la blessure du grain qui meurt. Puisse-t-elle nous être infligée !

Pierrette 

6-mettre-a-epreuve

Encore et toujours vouloir mettre à l’épreuve Jésus… qui par le fait même nous révèle, non seulement qu’il a les paroles de la vie éternelle… mais aussi qu’il est lui-même Parole de Vie Éternelle.

Est-ce que moi aussi j’essaie encore et toujours de mettre Jésus à l’épreuve… en mettant en doute le fait qu’il est lui-même Verbe Incarné, que Sa Parole est  Vie, Voie et Vérité?

Est-ce que comme les pharisiens, je tends à réduire Jésus à ma propre dimension…  en me donnant le droit de l’évaluer selon mes petites mesures, non pour apprendre ou comprendre, mais pour me faire juge de celui qui seul peut pour juger de par sa démesure?

Et comment juger avec ma petite tête celui qui juge par le simple fait d’être lui-même l’Amour Incarné?

Et comment même songer à évaluer l’Amour avec un esprit qui ne peut saisir Son Esprit?

La réponse que Jésus donne au docteur de la Loi pour nous tous est pourtant la seule qui peut remettre sur la voie les petits esprits perdus dans les labyrinthes  des questions théoriques :

« Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit.
Voilà le grand, le premier commandement.
Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Tout ce qu’il y a dans l’Écriture – dans la Loi et les Prophètes – dépend de ces deux commandements. »

Michaël

6-comment-aimer-son-prochain

« Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit et tu aimeras ton prochain comme toi-même. » Ce commandement de Dieu semble si facile à mettre en pratique mais en réalité il est si complexe et si difficile parce que nous sommes des êtres blessés qui ont besoin d’aimé et d’être aimé en retour.  Comment aimer son prochain quand nous sommes habités par le « vieil homme », c’est-à-dire quand l’orgueil, la convoitise, la jalousie, la rivalité,  la colère, la haine, la vengeance… dictent notre comportement. Comment aimer son prochain quand nous avons été blessés au plus profond de notre être où le cœur a été déçu, bafoué, humilié, abusé, jugé, anéanti et que nous ne savons même plus comment nous aimer nous-mêmes sans nous détruire et sans étouffer l’autre. Comment vraiment aimer son prochain quand nous cherchons nos propres intérêts et quand il doit mériter notre amour. Comment vivre la gratuité de l’amour non seulement avec ceux et celles que nous aimons tout naturellement ou choisissons d’aimer mais  aussi avec ceux et celles que  nous avons la difficulté à aimer. Comment vivre la gratuité de l’amour si nous n’avons pas goûté l’Amour et le pardon de Dieu au plus profond de notre être.

« Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit et tu aimeras ton prochain comme toi-même. » N’est-ce pas une grâce à demander au Seigneur? Jésus ne nous parle pas de l’amour humain qui se donne et se reprend mais bien de l’amour divin. Un amour gratuit qui se donne à cœur joie, qui ne connait pas de frontières et qui ne disparaît jamais. C’est si bon d’aimer le Seigneur de tout son cœur et d’aimer son prochain comme il nous a aimés mais c’est seulement avec  sa grâce qu’il est possible de vivre cet amour divin une journée à la fois. Nous n’avons rien fait pour mériter l’Amour de Dieu puisqu’Il nous accueille tels que nous sommes. Nous nous avons du prix à ses yeux et c’est merveilleux. Demandons au Seigneur de nous dépouiller du « vieil homme » pour que nous puissions l’aimer plus que tout et d’aimer nos prochains avec tendresse et compassion.

Mon Seigneur et mon Dieu,
Viens guérir nos blessures intérieures, nos insécurités
Qui nous empêchent de t’aimer plus que tout.

Ô Jésus, Fils du Dieu vivant,
Donne-nous la grâce de l’Amour divin,
Ce regard divin qui ne connaît pas de frontières.

Ô Esprit du Dieu vivant,
Embrase-nous du feu sacré de ton amour et
Fais vibrer nos cœurs au rythme du cœur de Dieu.

______

Dessin à copier, à tracer ou à colorier

tu-aimeras-dessin

(Cliquer pour agrandir et sauvegarder en jpg)

Cliquer ci-dessous pour sauvegarder et imprimer le dessin en fichier pdf :

tu-aimeras

______

Aimez-vous les uns les autres

aimez-vous-comme

Illustration inspirée d’une œuvre du peintre italien Duccio di Buoninsegna

Évangile selon Saint-Jean, chapitre 13, de 33 à 38

Petits enfants, c’est pour peu de temps encore que je suis avec vous. Vous me chercherez, et comme j’ai dit aux Juifs : “Là où je vais, vous ne pouvez venir”, je vous le dis maintenant à vous aussi.
Je vous donne un commandement nouveau : vous aimez les uns les autres; comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres.
À ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres. »
Simon-Pierre lui dit : « 
Seigneur, où vas-tu? » Jésus lui répondit : « Là où je vais, tu ne peux me suivre maintenant; mais tu me suivras plus tard. »
Pierre lui dit : « Seigneur, pourquoi ne puis-je pas te suivre à présent? Je donnerai ma vie pour toi! »
Jésus répond : « Tu donneras ta vie pour moi? En vérité, en vérité, je te le dis, le coq ne chantera pas que tu ne m’aies renié trois fois. »

______

Commentaires

Pierre dit à Jésus: « Je donnerai ma vie pour toi. » Jean 13, 37
Et ailleurs, Jésus dit: « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie. » Or, donner sa vie, si c’était d’aimer avec tendresse la personne avec qui je vis, ou celle qui se sent moins aimée!  Faire le premier pas. Dire le premier mot.

Fernande

 » Vous aimez les uns les autres «  Aimer comme Lui c’est impassable pour moi, j’ai beau essayer, un peu comme Pierre à voulu lui démontrer, mais moi aussi non seulement le coq, mais toute la basse cour se met à chanter. Alors Seigneur tu vois bien la petitesse de mon amour. Aimer en toute liberté…. il n’y a que Toi.  Jésus, le souvenir de ta passion est à ma porte, tous les textes vont me démontrer la grandeur de ton amour, du pardon, si tu le veux bien, jette un regard de compassion sur mon » je t’aime Seigneur Jésus  » en regard de certaines  personnes de mon entourage, dont j’ai de la difficulté à regarder. Comme dit la chanson  « qu’il est difficile d’aimer, qu’il est difficile d’aimer…

Mariette

« Je vous donne un commandement nouveau : vous aimez les uns les autres; comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres. À ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres. » C’est tout un programme, le défi d’une vie! Qui m’apparaît tellement irréalisable! Ton Amour, Seigneur, est si grand, si inconditionnel et renversant! Jamais intrusif, jaloux, ou contrôlant, il est doux, tendre, accueillant. Merci Seigneur de me donner de m’offrir à toi à chaque instant comme ton instrument. Je suis incapable d’aimer comme tu nous aimes. Je veux t’offrir mon cœur pour que ton Amour puisse l’habiter et passer par moi et envelopper chaque personne qui croise ma route!

Solane

« Comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres. »
Une seule phrase, à peine plus d’une dizaine de mots. Aisé à retenir, léger, peu encombrant, facile à emporter avec soi en toutes circonstances et lieux.
Et pourtant, si difficile à véritablement incarner, à pratiquer, à actualiser. Encore, s’il s’agissait de s’aimer les uns les autres à notre manière, selon notre définition du verbe aimer, de cet amour préférentiel et sélectif, peut-être que ce serait un peu plus envisageable. Bien que l’âme de l’être humain se montre rarement fidèle à l’usage. …Mais aimer à la manière dont il nous a aimés, impossible! Ou du moins impossible à l’homme moulé dans l’égarement du péché. Cette conversion de tout mon être n’est réalisable que par Dieu, en ayant la foi que celui-ci m’aime déjà de cet amour disproportionné, parce que là aussi, je sais que je ne pourrais jamais aimer Dieu comme lui, Jésus, l’a aimé.

Nénuphar

Voilà de nouveau Pierre, celui auquel échoit le rôle de dévoiler les faiblesses de l’homme. Toute son ardeur se réveille, neuve, lorsque Jésus annonce que là où il va, Pierre ne peut le suivre maintenant : Il s’élance : « Je donnerai ma vie pour toi! » et il entend cette atterrante réponse : « Tu donneras ta vie pour moi ? en vérité, en vérité, je te le dis, le coq ne chantera pas que tu ne m’aies renié trois fois. » C’est seulement dans la détresse, engendrée par l’accomplissement de cette prophétie, que Pierre puisera l’attachement indéfectible qui le mènera sur les pas de Jésus, sans remise en cause. Le commandement nouveau sera accompli et proclamé à travers lui, sans relâche, aussi loin que possible.

Prions pour que nous soit aussi révélé tout ce qui fait obstacle à la circulation de l’amour intarissable de notre Père. Mises au grand jour, nos lâchetés, nos jalousies, nos mesquineries, nos indignations, nos prétentions, nos vanités ne peuvent survivre. Le regard de l’amour lave et guérit toute chose de que ce qui ne lui appartient pas de toute éternité.

Pierrette

Jésus est venu révéler l’Amour du Père et sceller une nouvelle alliance avec le peuple Dieu. Il est venu nous ramener à la Source de Vie. Il est venu nous faire passer de la mort à la vie, de l’emprise de la loi à l’emprise de l’Esprit et donner la Vie en abondance. Voyant son heure arrivée, Jésus passa le flambeau à ses disciples en ayant soin de leur donner un commandement nouveau: « aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. » C’est un mot d’ordre très simple qui nous demande d’être toujours  branché à la Source pour bien mener la mission qu’il nous a confiée. Pour marcher à la suite  de Jésus, il nous faut nous aimer les uns les autres comme Lui nous a aimés, d’un amour plein de bonté et de miséricorde. L’amour que Jésus nous recommande est un amour divin. Un amour qui prend sa source qu’en Lui, en Dieu seul afin de donner la vie en abondance et de  ramener au bercail les brebis perdues. Les disciples du Christ seront visibles et attirant dans le monde que si nous mettons en pratique le commandement de l’amour et si nous devenons Celui que nous contemplons.

Karine

Nul ne peut aller là où Jésus va… s’Il ne nous prépare le chemin.

Nous ne pouvons pas le suivre de nous-même, comme nous ne pouvons pas nous aimer les uns les autre par nous-mêmes… sans être en communion intime avec Lui, l’Amour Incarné. Et comme l’a expérimenté Pierre, nul ne peut de lui-même lui donner sa vie dans l’assurance de sa volonté individuelle.

Le chant du réveil nous révèle providentiellement notre naturel humain qui, par réflexe de survie, se soumet à la dictature de monde aussitôt perdu le lien vivant avec notre véritable Seigneur.

Michaël

_____

Pour lire l’article en fichier PDF afin d’agrandir les caractères, de le partager à d’autres, de le sauvegarder ou de l’imprimer facilement, cliquer le lien ci-dessous :

140316-AimezVous