Autres

Vous retrouverez dans cette page les participations de personnes qui envoient leur commentaire de façon ponctuelle, sans s’engager de manière régulière.

Croyez en la lumière

(Clique sur le titre pour lire le texte auquel le commentaire réfère)

 » Afin que vous soyez des enfants de lumière  »
Il est drôle ce Jésus, il me dit d’être dans la lumière puis il se retire à mes yeux. Serais-ce que l’ombrage que je dégage me cache de toi, est-ce que je mets ta parole en doute, manquerais-je d’audace, mes yeux sont-ils à demi ouverts devant la réalité de ton amour, sinon dans les ténèbres? Seigneur tends-moi ton bras et viens me révéler ta présence, toi seul peu combler mes soifs de lumière, pour ta plus grande Gloire….

Ce n’est pas pour moi que cette voix
s’est fait entendre, mais pour vous!

 (Clique sur le titre pour lire le texte auquel le commentaire réfère)

« Si le grain de blé tombé en terre meurt, il porte du fruit » (Jn 12, 24) sur ce sol d’aujourd’hui lorsque je me tourne vers l’autre pour devenir don, accueil, communion. Alors, le fruit de l’AMOUR, partout présent, peut être cueilli et dégusté, offert et reçu. Et le Royaume du Christ grandit en nous et autour de nous.

Fernande

« Si quelqu’un veut me servir, qu’il me suive. »

Le servir quand il est au bord du lac ou en visite chez ses amis semble reposant et rassurant mais le servir en route, apporte toutes sortes d’embuches à contourner, parfois des murailles se dressent et m’empêchent de le voir, je perds sa trace et vagabonde dans ma foi. Moi aussi j’aurais le goût de dire, «Père délivre-moi de tout ces artifices  qui empêche le grain de blé que je suis, de mourir afin de produire ». Comme dit la chanson « il faut mourir afin de vivre entre tes mains ».

Seigneur, je remets ma vie…

Mariette

Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur!

(Clique sur le titre pour lire le texte auquel le commentaire réfère)

 « C’était donc une foule qui vint accueillir Jésus, parce qu’on leur avait parlé de ce signe (réveiller Lazare d’entre les morts) que Jésus avait fait. » Jn 12, 18  Aujourd’hui encore, Jésus réveille les gens par la tendresse de son amour.  Et son Esprit, à l’œuvre au plus intime des cœurs, invite à l’accueil de sa présence signalée à travers les signes du quotidien.

Fernande

« La foule se portait à sa rencontre parce qu’il avait fait ce miracle. » Le miracle attirait la foule en ces-temps là et il en est de même de nos jours. L’espérance d’une guérison, un mieux être nous rejoint tous. Qui n’en a jamais fait la demande. A plusieurs occasions et parfois avec insistance je lui ai dit mon inconfort et j’imaginais le bonheur dans cet évènement qui ne venait pas. Je faisais du marchandage, un genre donnant, donnant. Ce n’est pas ce que Dieu veut, simplement s’ouvrir à sa grande bonté, sa miséricorde, son amour. Jésus a fait confiance à l’ânon pour le porter, à mon tour de m’abandonner à Lui ne suis-je pas plus qu’un ânon ………..

Mariette

Laisse-la!

(Clique sur le titre pour lire le texte auquel le commentaire réfère)

11-mon-amour

Jésus, le regard de l’amour
Judas, l’amour de l’argent
Marie, la gratuité de l’amour
Marthe, l’amour du service
Lazare, l’accueil de l’amour
Et moi, quels sont mes amours, mon AMOUR

Fernande

Dans le livre de la Parole je remarque que c’est toujours Marthe qui s’occupe du service à la table et que Marie, elle, reste près de Jésus à l’écouter « ça m’agace un peu « .

Moi quand je reçois à manger, je sors les casseroles en vue de leur offrir la meilleur de mes recettes et lorsque le temps est venu de les servir c’est un grand plaisir

Est-ce qu’il y a un temps pour servir et un temps pour écouter ? Lequel est prioritaire ?

Alors merci Marie pour l’accueil que tu fais à mes visiteurs à cause de Jésus

Suis-je Marthe ? Suis-je Marie?……….peut être les deux……………..

Mariette

Ôtez la pierre

10-chrysalide-papillon

« Enlevez cette pierre. »
Pourquoi m’arrive-t-il si souvent d’hésiter?
Simplement parce que je ne crois pas assez qu’au cœur d’une situation de ‘mort’ la gloire de Dieu est là, prête à se manifester, comme le passage de la chrysalide au papillon. Pourtant, il me suffirait de lever les yeux et, avec confiance, oser croire en la présence vivante et agissante de Jésus sans oublier ma responsabilité collective: « déliez-le et laissez-le aller! »

Fernande

10-liberer-intolerances

Moi j’oserais dire en ce qui me concerne :  » ôtez les pierres  » afin qu’elle vive!
Comme il est bon de voir que Jésus peut me libérer de toutes ces pierres qui couvrent mes intolérances, mes manques d’amour, ma suffisance, tous ces péchés qui sentent mauvais. Tendrement Jésus  dit :  » Mariette sors , déliez-la et laissez-la aller,  quel réconfort. Père je te rends grâce de ce que vous m’avez exaucé…

Mariette

Et Jésus pleura

 (Clique sur le titre pour lire le texte auquel le commentaire réfère)

« Seigneur si t’avais été là mon frère ne serait pas mort.  »

Seigneur si t’avait été là mon projet ne serait pas mort. Parfois cette phrase me tourmente le cœur.

Lorsque la vie change un de mes  projets  je suis dans la déroute et je dis à Jésus où avez-vous mis mon projet ?

Comme si Jésus par sa grande puissance pouvait m’épargner les réalités de la vie.

Seigneur, donne-moi la confiance de Marthe et Marie en me disant que d’autres projets ressusciteront.

Mariette

Marthe partit appeler sa soeur Marie et lui dit à voix basse:  « Le Maître et là et il t’appelle. » Jn 11, 28

9-porteurs-parole

Qui regarder? Marthe? Marie? Jésus?
Au delà des sympathisants, des rites et des coutumes funéraires, Jésus regarde la peine de Marie. Comment l’aider à  donner sens à la mort de son frère? En l’appelant à l’écart et l’invitant à faire confiance, car   « Celui qui croit en Lui, même s’il vient à mourir, vivra. »  Et aujourd’hui, nous sommes porteurs de cette parole.

Fernande

Seigneur, celui que tu aimes est malade

 (Clique sur le titre pour lire le texte auquel le commentaire réfère)

8-contempler-monde-souffrant

« Seigneur, celui que tu aimes est malade. »  Jn11,3
Toute la semaine, ce fut ma prière.  Je pensais aux malades et je les nommais.

Contempler, jour après jour,  ce monde souffrant avec le regard aimant de Dieu, quelle source d’espérance car le Christ vient le réveiller. Jn 11,11

Fernande

Mes brebis écoutent ma voix

 (Clique sur le titre pour lire le texte auquel le commentaire réfère)

« Mon Père me les a données et personne ne pourra les arracher de ma main. » Jn10, 29.28

Réalité toute simple qui éveille en moi une si grande joie. Savoir que le Père m’a donnée  à Jésus fait monter dans mon cœur une immense action de grâce.  Alors, j’entends l’invitation à  vivre mon  quotidien dans la confiance car « personne ne peut m’arracher de ses mains. »

Fernande

Je suis la porte

 (Clique sur le titre pour lire le texte auquel les commentaires ci-dessous réfèrent)

Partout autour, j’entends, je sens, je vois, et même je vis le stress !

Tout autour, et aussi en moi, c’est la corse folle, le jugement, la peur, l’anxiété, la détresse, la dépression. Tout notre être finit par sentir les effets. Puis on est emporté dans un tourbillon sans fin… À moins de juste reconnaître le bon pasteur.  Celui qui est « venu pour que les hommes aient la vie, et qu’ils l’aient en abondance. Le bon pasteur donne sa vie pour ses brebis. »

Ces paroles sont si douces, si apaisantes !  Alors pourquoi ?, comment, encore ? Comment peut-on juste trouver plus urgent, plus utile et nécessaire de revenir au stress?  Pourquoi nous refusons-nous systématiquement le droit, et la douceur de s’abandonner au bon pasteur ?  Comme le prodigue dans les bras de son père, ou comme le poupon au sein de sa mère. Peut-être, justement, ça ne fait pas sérieux. C’est plutôt pour les enfants… Il y a plus important: le stress!

Mais qu’est-ce qu’on attend?

« Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé; il entrera, et il sortira, et il trouvera un pâturage. »

Mon Dieu, donne-moi, donne-nous de nous reconnaître encore et encore tes brebis ! Toujours, et surtout quand nous sommes égarés!

Solane

6-mysterieuse-presence

Celui qui garde la porte lui ouvre…” Jn 10, 3.  Mais qui est celui qui garde la porte et nous ouvre?  N’est-ce pas l’Esprit, celui que le Père envoie à la demande de Jésus!  Jn 15, 26  Lui, qui me dit :   « Je suis la porte. »  Jn 10, 9  Or,  quelle joie de savoir que l’Esprit m’ouvre la porte à cette mystérieuse présence où je peux trouver de quoi me nourrir (Jn 10,10), chaque jour, chaque instant!

Fernande

Lors de mon sacrement de mariage, j’avais l’impression que toutes les portes venaient de s’ouvrir pour suivre Jésus.  L’amour, la famille, le travail en équipe, la joie d’avoir des enfants, les valeurs chrétiennes partagées, mais les voleurs sont entrés dans l’enclos de mes « brebis » et ont tout saccagé. Lorsque d’autres parlent plus fort la confusion s’empare de moi et je ne sais plus. Suis-je mon propre étranger ? …Seigneur tu es venu pour que j’aie la vie et que je l’aie en abondance,  à quelle porte m’attends-tu ?…………..où sont mes brebis ?…………………

Mariette

6-porte-berger

‘ En vérité en vérité je vous le dis, je suis la porte des brebis. ‘

Qu’adviendrait-il de nous, s’il n’y avait cette porte? Les brebis resteraient sans berger et erreraient sans but. Qu’il est doux ce berger qui nous fait connaître l’Amour du Père. Ainsi, à travers le Fils, le Père se fait proche. Que le Père est bon de nous envoyer le Berger.

Michèle

Tu le vois; celui qui te parle, c’est lui

 (Clique sur le titre pour lire le texte auquel les commentaires ci-dessous réfèrent)

5-jamais-juger-rejeter

 « Tu es né tout entier dans le péché, et tu nous fais la leçon? » Et ils le jetèrent dehors.

Je lis cette phrase et j’ai mal au ventre.

« Tu es né tout entier dans le péché » – c’est comme un  couteau dans le cœur!

« Et ils le jetèrent dehors » – J’ai envie de gémir et de pleurer

Je t’en prie Seigneur, aide-moi.

Aide-moi à ne plus jamais, jamais, jamais juger et rejeter.

Que je ne sois plus jamais celle qui juge et ment, de ceux qui divisent et excluent.

Jamais.

Jeanne

Ils lui dirent : « qu’est-ce qu’il t’a fait, comment t’a-t’il ouvert les yeux? »

Parfois je vois ce genre de guérisons et je me dis, pourquoi lui, qu’est-ce qu’il à de plus urgent que moi,

mais voilà devenir disciples de Jésus demande beaucoup d’écoute, d’ouverture et de foi.

Seigneur qui es-tu pour que je croie en toi ? Tu me le dis dans le livre de ta parole « tu le vois

celui qui te parle c’est lui « . Seigneur tu me parles, suis-je non seulement aveugle mais aussi sourd,

tu m’offres la chance de t’entendre mais aussi de te voir……Je Crois Seigneur…….

Mariette  

 5-reconnaitre-vulnerable

La jalousie voile et durcit le cœur, obscurcit les yeux. Elle ne permet pas aux pharisiens de reconnaitre en Jésus l’envoyé du Père. J’ai souvent aussi besoin d’être guéri, de voir, de toucher, de sentir, de comprendre pour croire! Nous sommes si souvent aveuglés par les apparences, par ce qui brille et saute aux yeux, et qui nous apparait comme une vérité, comme la vérité…Et pourtant ! Si je pouvais me reconnaitre vulnérable, si je pouvais reconnaitre et accepter que je ne vois pas clair, et croire qu’un plan plus grand rempli d’amour est déjà dessiné pour chacun de nous, même pour moi, même au moment qui m’apparait l’un des plus noirs ! Il est si difficile, de nos jours, de se reconnaitre aveugle ! C’est drôle, je crois que chaque fois que je me retranche de mes forteresses bien garnies de contrôle pour faire place au mystère, ça permet à la lumière, au miracle et à la vie de jaillir! Seigneur, stp accorde-moi de me reconnaitre aveugle, et d’avoir la foi de la taille d’une graine de moutarde.

Solane

Ni lui, ni ses parents n’ont péché

 (Clique sur le titre pour lire le texte auquel le commentaire réfère)

 Ni lui, ni ses parents n’ont péché mais c’est afin que les œuvres de Dieu soient manifestées en lui. Comme il est bon de relire que tout ne dépend pas de nous! Tout pécheur que nous soyons, quel que soit notre état physique ou mental, ce que nous considérons comme des faiblesses, des pauvretés ou des laideurs, sont autant d’occasions pour notre Seigneur de nous manifester son Amour. Pour autant qu’on l’invite. Il pourra ainsi venir agir discrètement, dissimulé en notre prochain, et même en nous. Il pourra ainsi appliquer cette boue et guérir tout notre être !

4-manifester-son-amour

Je suis la lumière du monde

(Clique sur le titre pour lire le texte auquel les commentaires ci-dessous réfèrent)

3-tresor-de-mon-coeur
 » Moi je suis la lumière du monde dit Jésus,  celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres »

Quelle espérance il a eu à notre égard, à savoir que l’on devait transmettre cette lumière de vie.

D’une veilleuse à un lampadaire l’intensité est démesurée, mais ça donne à chacun la joie de répandre la lumière du moment présent. Jésus prononça ces paroles au lieu dit, du Trésor…. étais-ce au trésor de mon cœur qu’il s’adressait ? ….

Mariette

3-merci-lumiere
Oui, c’est vrai, avec le Christ je ne suis pas seule. Il est la Lumière du monde, la Lumière de la Vie, qui est venu pour que je puisse me tourner vers Celui qui donne Vie. Car Lui n’est pas seul mais avec le Père.

Merci pour la Lumière, merci pour la Vie.

Violette

3-soif-de-lumiere
« Moi, je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. » Aille, je ne sais tellement pas comment il aurait pu m’être possible de croire ces paroles, si j’étais un pharisien… Et pourtant… Les pharisiens, tout comme nous, 2000 ans plus tard, n’avons-nous pas tous pas une soif profonde de paix, de lumière de la vie ? En cette année de la foi, merci Seigneur de nous donner la grâce de croire que tu es la lumière du monde. Merci de nous donner de te suivre, et d’inviter nos frères et sœurs à marcher avec nous à ta suite, vers la lumière de la vie.

Solane

Où sont ceux qui t’accusent ?

 (Clique sur le titre pour lire le texte auquel les commentaires ci-dessous réfèrent)

‘ Moi non plus ‘ Trois mots simples et doux, profondément aimants. ‘ Je ne te condamne pas. ‘ Quelle est grande la force du pardon prononcé par Celui qui a pris sur Lui toutes les fautes. Il ouvre la porte à la rédemption, ce qui paraît inconcevable au juge intérieur.  ‘ Va, et désormais ne pèche plus. ‘ Voilà, la porte est ouverte, la voie est tracée, annoncée et manifestée par Celui qui Est la Vérité, le Chemin et la Vie.

Violette

Cette parole me touche en plein cœur! Tant de douceur, d’accueil inconditionnel et de pardon, offert avec l’innocence de l’enfant qui dessine sur le sol, et ne verrait seulement que le cœur… Cette parole tranche tellement avec la force si vive du jugement que l’on reçoit, mais aussi et surtout que l’on exerce envers soi-même. Le jugement paralyse, et vient sournoisement nous éloigner de la vie, voire même nous l’enlever. Ces mots : « Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, et désormais ne pèche plus » donnent tellement le goût de se lancer dans ses bras, et de changer. Ça me donne le goût d’oser une vie nouvelle, à la suite de celui qui dessine au sol, et qui nous invite à ne plus pécher!

Solane

oser-vie

Ne jugez point sur l’apparence

(Clique sur le titre pour voir le texte auquel les commentaires ci-dessous réfèrent)

juger-selon-les-apparencesComment ne pas juger selon les apparences dans un monde en perte de sens?  Probablement que seule la conversion est la réponse. Merci à Celui qui montre le Chemin, et à ceux qui Le suivent. Cela donne espoir aux autres.

Violette

il-me-suit-en-secret
 » Montez, vous, a cette fête, pour moi mon temps n’est pas encore venu « .  Ça me dit qu’il m’invite à monter à la fête de ma « Galilée  »

Peu importe les questions qu’on me posera, avoir l’assurance  qu’il me suit en secret. Les Juifs le cherchaient et disaient « ou est-il « ?

Moi  je le cherche dans ma démarche de vie, le savoir dans ma joie …facile , mais dans la Judée de mes déceptions , je crie OU ES-TU?

Comme  je suis, plus qu’au milieu de la fête, Jésus est patient et continue  à enseigner au cœur  de mon temple……

Mariette

Pourquoi cette propension naturelle à juger selon les apparences? Pourquoi cette difficulté à voir tout de suite directement le cœur, la vérité, la réalité telle qu’elle est? Seigneur, aide-nous à voir ta présence en chaque personne, chaque être, chaque situation, chaque chose. Aide-nous à ne pas nous arrêter à l’habit, qui ne fait pas le moine. Stp, prête-nous tes lunettes!

Solane

Il ne suffirait pas de croire

(Lire l’extrait Celui qui mange de ce pain vivra  auquel ce commentaire réfère)

Il ne suffirait pas de croire que Jésus est le Fils de Dieu, il faut lui faire confiance, particulièrement dans ses enseignements. Le doute que nous pouvons avoir devant la réalité de l’Eucharistie pourrait être motivé par un manque de confiance. Ceux qui n’ont pu surmonter leur doute sont partis, comme c’est le cas en notre temps. Espérons qu’ils reviennent au Christ (réf. v.65).

Gilles

Beaucoup se retirèrent et n’allaient plus avec lui

(Lire l’extrait Celui qui mange de ce pain vivra  auquel ce commentaire réfère)

La phrase « beaucoup de disciples se retirèrent et ils n’allaient plus avec lui  » c’est du tellement présent,  suivre Jésus aujourd’hui c’est difficile à cause du ridicule qu’on reçoit, ex. tu crois encore à ça ces vielles affaires là, pourtant les autres religions ne sont pas moins exigeantes, j’oserais dire qu’elles le sont plus. Ça me dépasse, et avec tout ce qui s’en vient comme loi, va falloir s’affirmer davantage comme chrétien catholique.

Seigneur, à qui irions-nous? Vous avez les paroles de la vie éternelle…

Mariette 

Vers qui irions-nous?

(Lire l’extrait Celui qui mange de ce pain vivra  auquel ce commentaire réfère)

Oui, vers qui d’autre irions-nous? Lu ainsi, il apparait clair que Jésus a les paroles de vie éternelle… Or comme il m’est facile de l’oublier…  et de chercher ailleurs, me cassant la tête pour 1001 préoccupations… Trop souvent liées au futur.

Puis il est réconfortant de lire que la foi permet de reconnaitre que Jésus est le Saint de Dieu.

Plus encore, c’est tellement doux de réentendre, quand je crois avoir perdu la foi : « N’est-ce pas moi qui vous ai choisis. ..? »

Solane

Comment cet homme peut-il
donner sa chair à manger?

(Lire l’extrait Et le pain que je donnerai, c’est ma chair auquel ce commentaire réfère) 

Je l’avoue, je suis du genre sceptique et incrédule.

Je fais partie de ceux qui disaient: « N’est-ce pas là Jésus, le fils de Joseph, dont nous connaissons le père et la mère? Comment dit-il: Je suis descendu du ciel? »

Et surtout j’aurais pensé : Pour qui se prend-il celui-là?

J’aurais été aussi de ceux qui ont dit : « Comment cet homme peut-il donner sa chair à manger? »

Étant avant tout réaliste et terre à terre, j’aurais pris la chose à lettre, et j’aurais été dégoutée par sa proposition on ne peu plus crue de manger sa chair et de boire son sang.

Certain que si j’avais été à sa place en face de la foule de disciples, j’aurais pas dit les choses comme ça. Manque un peu de démagogie, il me semble. Normal qu’y en aient qui se soient retournés de bord après. Ça se fait juste pas de dire à quelqu’un de manger ta chair et de boire ton sang, À moins de faire partie d’une gang de cannibales. Si en plus tu leur promets l’immortalité, là vraiment, excusez, mais ça paraît mal…

Et pourtant, quand il dit, « Celui qui mange ma chair et boit mon sang, demeure en moi, et moi en lui », ça réveille quelque chose en moi.

C’est comme si il me faisait une proposition amoureuse, embrasse-moi, prends-moi, je vais être en toi et toi en moi. Excusez mais je suis pas contre.

J’aimerais cent fois mieux me sentir en union profonde avec lui et avec Dieu que rester seule à déprimer dans mon coin! Merci pour l’invitation Jésus!

Christiane

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s