Rosa

Ce n’est pas pour moi que cette voix
s’est fait entendre, mais pour vous!

« Si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il
demeure seul; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit.
Celui qui aime sa vie la perd; et celui qui hait sa vie en ce monde, la conservera en vie éternelle.
Si quelqu’un veut me servir, qu’il me suive, et là où je suis, là aussi sera mon
serviteur. Si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera.
Maintenant mon âme est troublée; et que dirai-je?  Père, délivre-moi de cette
heure? Mais c’est pour cela que je suis venu à cette heure. »

Quelles paroles puissantes!!! Quelle leçon! Combien des fois il faut les entendre pour enfin les comprendre et les accepter? Combien des fois il faut se le faire dire pour que ça rentre dans nous et changions notre forme de penser et ce que nous désirons? Chaque fois que nous sommes en souffrance, nous nous plaignons et nous nous rendons victimes: À quoi il sert vivre si nous souffrons ainsi? Dieu pourquoi tu nous as créé si nous devons vivre dans la misère et sans amour? Dieu où es-tu pour soulager mes plaies?…

Nous oublions que si nous voulons que l’amande devienne un arbre elle doit absolument casser la coquille qui l’entoure…, qu’elle doit abandonner sa vie d’amande, de semence, pour devenir ce pour quoi elle est née. La même chose pour nous. Nous devons apprendre à accepter que nos souffrances ont une raison d’être, même si nous ne le voyons pas, au moins Dieu sait le pourquoi. Cassons nous coquilles. Ainsi soit-il fait.

Laisse-la!

(Clique sur le titre pour lire le texte auquel le commentaire réfère)

Il y a toujours de gens qui apparaissent et essaient de nous faire sentir coupable… du fait que nous ne faisons pas « la bonne chose »… soit parce qu’ils ne comprennent pas notre voie, soit parce qu’ils sont jaloux… Il faut être très dédié et sûr de soi-même pour ne pas fléchir, pour ne pas douter. Si nous faisons notre travail avec détermination, nous n’aurons pas le temps d’écouter ceux qui veulent nous faire douter.

Et Jésus pleura

 (Clique sur le titre pour lire le texte auquel le commentaire réfère)

Jésus pleura, car je crois que la peine sincère de ses disciples pour la mort de Lazare mais surtout par leur foi si profonde que si le Christ avait été là il serait encore vivant. Jésus entend les prières des gens, parfois la réponse n’arrive pas si vite qu’on le voudrait et pas de la manière qu’on le voudrait mais il les entend toujours. Il ne faut pas perdre la foi malgré les épreuves, la douleur des blessures… il faut toujours garder la foi.

Ni lui, ni ses parents n’ont péché

 (Clique sur le titre pour lire le texte auquel le commentaire réfère)

Personne n’a péché, mais c’est afin que les œuvres de Dieu soient manifestées en lui.

Quel soulagement! Ces mots expliquent tellement des choses, tellement de souffrance, d’injustices, de misère, d’incompréhension. Combien des fois nous nous sommes demandé si Dieu existe pourquoi qu’il existe toutes ces choses ci-haut mentionnées et que nous nous en passerions surement? Combien des fois dans le plus profonde de notre douleur nous arrivons même à douter de Dieu? Mais, je ne sais pas comment l’expliquer, quand je lis: « c’est afin que les œuvres de Dieu soient manifestées » que je comprends tout, que tout est clair,… comme une pièce de casse-tête. Si la vie n’était faite que des choses belles nous ne pourrions pas facilement apprendre. La preuve beaucoup de gens riches se lancent dans la consommation des drogues et d’autres arrivent au suicide. Tandis que d’autres, dans les difficultés d’une guerre découvrent la solidarité et la communauté.

4-tout-devient-clair

Où sont ceux qui t’accusent ?

(Clique sur le titre pour lire le texte auquel le commentaire réfère)

Mettre à l’épreuve quelqu’un à la place de demander à son propre cœur et âme la réponse. La réponse réside toujours dans l’amour. Si nous aimons notre prochain nous ne le jugerons pas ni n’essaierons pas de le prendre en défaut.

« Que celui d’entre vous qui est sans péché lui jette la première pierre. »

Personne n’a jamais péché. Nous commençons dès tout petits, quand nous piquons des crises. C’est normal pécher car nous continuons à apprendre chaque jour. C’est qui est pas normal c’est rester dans le péché.

« Va, et désormais ne pèche plus. »

Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller?

(Lire l’extrait Celui qui mange de ce pain vivra  auquel ce commentaire réfère) 

Après avoir écouté le Christ, beaucoup de disciples sont partis et ne l’ont plus suivi, car ils avaient écouté avec leur tête et pas avec leur cœur. Ils l’ont jugé. De la même manière Judas l’a jugé plus tard et l’a vendu pour de l’argent. C’est ce qu’il se passe quand on commence à calculer tout avec nos têtes pour voir ce qui est le mieux pour nous, et nous oublions l’amour universel, l’amour du sacrifice du Christ et l’amour du Père.

Merci mon Dieu.

Sa chair et son sang

(Lire l’extrait Et le pain que je donnerai, c’est ma chair auquel ce commentaire réfère) 

Jésus nous a laissé sa chair et son sang et il a dit de s’en nourrir pour rester vivants.

Je comprends ces mots dans le plus profond de mon être, dans le plus profond de mon âme, mais pas du tout avec ma tête. Si quelqu’un me demandait de les expliquer je ne pourrais pas le faire. Ce serait comme définir l’amour… on sait qu’il existe, on sait qu’on le ressent, mais on ne peut pas l’expliquer.

Mais je sais que Jésus est la réponse, qu’il s’est sacrifié pour nous tous avec tout son amour universel.

La question que je me pose est si nous l’apprécions à sa juste valeur, si nous pensons à lui et à son sacrifice assez souvent, et s’il est une priorité dans nos vies? Prions-nous assez? Ou plutôt si nous avons des problèmes, nous abandonnons-nous dans un film ou de l’alcool pour ne plus y penser pour un bout? Devons-nous être dans le désespoir total pour nous approcher de Dieu et de Jésus?

Merci mon Dieu de nous avoir envoyé ton fils le bien-aimé.

La force de la foi

(Lire l’extrait Va, ton enfant est plein de vie auquel ce commentaire réfère)   

Comment c’est merveilleux la force de la foi. C’est si dommage que nous en manquions. Nous disons: « j’ai la foi » mais dès que quelque chose que nous croyons « mauvais » arrive nous perdons la foi car nous tombons dans nos blessures et nous oublions que Dieu est parfait et que tout ce qui arrive est parfait.

Ne pas faire de différence

(Lire l’extrait Donnez-moi à boire auquel ce commentaire réfère)   

C’est merveilleux le geste de Jésus de ne pas faire de différence entre les humains… De ne pas être raciste.

Grâce à Dieu il nous offre de boire de l’eau de vie avec laquelle nous n’aurons plus soif. Je demande de tout mon cœur et de toute mon âme de boire de cette eau de vie et d’être rassasiée. Merci mon Dieu.

Un chemin oublié

(Lire l’extrait Je le relèverai en trois jours auquel ce commentaire réfère)   

Jésus nous rappelle encore une fois de garder notre temple (corps) pur et propre. Nous oublions cela. Nous mangeons en pensant plus à notre plaisir qu’aux besoins du corps et nous nourrissons nos têtes avec des idées, des calculs, des rêves… Nous oublions de vivre et de rester en communion avec Dieu. Notre corps est un temple et dans ce temple nous sommes sensés d’être en communion avec Dieu. C’est difficile de retrouver la paix de la communion… c’est comme si nous avions oublié le chemin, la manière de le faire.

Ce qui me touche

(Lire l’extrait Faites tout ce qu’il vous dira auquel ce commentaire réfère)   

Ce qui me touche du Christ est sa simplicité. Il aurait pu répondre à la demande de sa mère en disant: Femme, je ne suis pas venu dans ce monde pour remplir des petits besoins auxquels il n’est même pas nécessaire de répondre, ne me dérange pas pour cela. Mais il a transformé l’eau en vin pour les invités et son vin était le meilleur de tous ceux servis durant l’évènement, même s’il provenait de l’eau et pas du raisin.

Si Jésus a été capable de transformer l’eau en vin, juste en réponse à une demande légère, et cela en quelques secondes, de quoi est-il capable si nous lui demandons profondément, du fond de nos cœurs, d’être soulagés de notre charge, d’être guéris, d’être pardonnés?

Merci mon Dieu de nous avoir envoyé ton fils aimé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s