Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur…

tu-aimeras-le-seigneur

Comment illustrer le double commandement d’amour de Jésus? Nous avons tenté de créer un dessin dans le style des anciennes enluminures, assez simple pour que les enfants puissent le comprendre et le colorier (Utiliser le fichier à imprimer à la fin de cet article)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 22,34-40.

Les pharisiens, apprenant que Jésus avait fermé la bouche aux sadducéens, se réunirent,
et l’un d’entre eux, un docteur de la Loi, posa une question à Jésus pour le mettre à l’épreuve :
« Maître, dans la Loi, quel est le grand commandement ? »
Jésus lui répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit.
Voilà le grand, le premier commandement.
Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Tout ce qu’il y a dans l’Écriture – dans la Loi et les Prophètes – dépend de ces deux commandements. »

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris

______

 COMMENTAIRES

6-aimer-les-autres

Aimer les autres comme soi même… Il y a des autres pour qui cette parole me demande plus d’effort. Seigneur aide-moi à aimer cet autre comme moi.

Marcel

Quel est le plus grand des commandements?  Jésus pour répondre, prend ceux qui résument, et qui redonnent l’ordre vers lequel diriger nos efforts.  La grandeur n’est pas tant la lettre de la loi, mais a ceux à qui cela sert.  L’Amour de Dieu pardessus tout, et du prochain comme pour soi.

Sylvie

Ce sont des préceptes admirables. Pas faciles à mettre en pratique. Pourtant principes d’une paix sociale extraordinaire si on réussissait à les vivre. Et dire que le Christ va encore plus loin, (aimer ses ennemis)  … à partir de cette base qu’il est déjà difficile d’appliquer dans la société en bloc. Cela peut se mettre en pratique dans une cellule réduite. Pourtant, il doit exister des exemples vécus où ces principes de l’amour de Dieu et l’amour du prochain sont exemplaires.

Gilles

 » MAITRE, QUEL EST LE PLUS GRAND COMMANDEMENT  » le Seigneur s’adresse à mon cœur, mon âme et mon esprit. L’amour fait toujours appel  au cœur et l’expression qui dit :  « cette personne à le cœur sur la main »  veut dire aimer  s’occuper  de son entourage,  et reconnaitre  Dieu dans toute les personnes que je côtoie. Mon âme se repose dans l’action qui fait suite et en m’associant à l’amour de Dieu, je partage ce désir qui m’est suggéré pour la plus grande gloire du Seigneur. Comme c’est un idéal à atteindre d’aimer Dieu et mon prochain, je demande à l’Esprit Saint de commencer  par découvrir l’amour qui m’habite,  ensuite je pourrai découvrir que tout le reste me sera donné de surcroit. Père au nom de ton Fils Jésus, regarde avec amour tous les gestes qui se font dans le monde pour te reconnaitre dans l’humain, mon voisin…

Mariette  

6-amour-si-grand

Pendant longtemps, chaque fois que j’entendais ou que je lisais ce passage, ça sonnait dur à mon oreille : trop loin de ce que je suis, je me sens un peu comme si c’est pour moi inaccessible, comme si je devais performer, être comme Jésus, alors que je suis si loin!! Pourtant, ce commandement reflète tout ce à quoi j’ai toujours aspiré, du plus profond de mon cœur !

Mais en fait, n’était-ce pas notre nature profonde, à chacun?

Si cet amour si  grand, si total, de notre Seigneur, et de nos frères et sœurs était la clé de notre bonheur,  plutôt qu’un commandement qui vise à juger et faire peur?

Seigneur, merci d’avoir déposé en moi et en chacun, les germes de cet Amour, même si on peut mettre une vie entière à le découvrir ! Merci de nous donner ce commandement comme lampe, pour éclairer notre route !

Oui, merci de nous rappeler avec ce commandement que c’est LE chemin qui conduit au Bonheur dans sa plénitude !

Solane

À ceux qui veulent le mettre à l’épreuve, à tous ceux qui veulent le prendre en défaut, aux docteurs de la loi qui rusent en quête de la faille pécheresse, Jésus répond avec cette parole centrale et incontournable, pierre d’angle sur laquelle reposent toutes les écritures et révélations. Le double commandement se résume en un seul, en un seul et unique verbe : Aime! Verbe que Jésus incarne intégralement pour nous, sans le moindre écart, du début à la fin!

Plus rien à dire. Jésus avait fermé la bouche aux sadducéens, il boucle la boucle, et la ferme aux vaines discussions de l’ensemble des pharisiens du monde, aussi présents autour de nous qu’à l’intérieur de nous. Les pensées sont traversées d’une flèche de lumière et d’amour, la langue est désarçonnée, et moi-même je ne peux plus que me taire.

Amen

Nénuphar

6-jesus-effraie

Comme il est difficile à l’âme pharisienne de concevoir que la loi tombe en poussière, inutile, là où l’amour s’incarne, se fait entendre, voir et obéir ! Le moraliste et le légaliste en nous, s’insurgent contre cette vérité, faute de l’avoir approchée suffisamment pour connaître la magnifique et libre exigence qu’elle demande. Jésus effraie celui qui trouve sa place dans le cadre rigide de la loi, autant que celui qui la transgresse. Les premiers par attachement à l’ordre établi, les seconds séduits et esclaves de la loi du plus fort, des rivalités et des plaisirs jamais satisfaits.
Dans ce passage de l’évangile de Saint Mathieu, les pharisiens, que l’attitude de Jésus empêche sans doute de dormir en paix, tentent de nouveau de le prendre en défaut publiquement ou de le faire entrer dans leur cadre.

À la question :   » Maître, dans la Loi, quel est le grand commandement? »
La réponse de Jésus est ce double commandement d’amour qui n’en fait qu’un seul et qu’aucune flèche ne peut blesser ni amoindrir :
« Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit.
Voilà le grand, le premier commandement.
Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Tout ce qu’il y a dans l’Écriture – dans la Loi et les Prophètes – dépend de ces deux commandements. »

Obéir à ce commandement s’est être blessé de l’heureuse blessure, la blessure du grain qui meurt. Puisse-t-elle nous être infligée !

Pierrette 

6-mettre-a-epreuve

Encore et toujours vouloir mettre à l’épreuve Jésus… qui par le fait même nous révèle, non seulement qu’il a les paroles de la vie éternelle… mais aussi qu’il est lui-même Parole de Vie Éternelle.

Est-ce que moi aussi j’essaie encore et toujours de mettre Jésus à l’épreuve… en mettant en doute le fait qu’il est lui-même Verbe Incarné, que Sa Parole est  Vie, Voie et Vérité?

Est-ce que comme les pharisiens, je tends à réduire Jésus à ma propre dimension…  en me donnant le droit de l’évaluer selon mes petites mesures, non pour apprendre ou comprendre, mais pour me faire juge de celui qui seul peut pour juger de par sa démesure?

Et comment juger avec ma petite tête celui qui juge par le simple fait d’être lui-même l’Amour Incarné?

Et comment même songer à évaluer l’Amour avec un esprit qui ne peut saisir Son Esprit?

La réponse que Jésus donne au docteur de la Loi pour nous tous est pourtant la seule qui peut remettre sur la voie les petits esprits perdus dans les labyrinthes  des questions théoriques :

« Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit.
Voilà le grand, le premier commandement.
Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Tout ce qu’il y a dans l’Écriture – dans la Loi et les Prophètes – dépend de ces deux commandements. »

Michaël

6-comment-aimer-son-prochain

« Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit et tu aimeras ton prochain comme toi-même. » Ce commandement de Dieu semble si facile à mettre en pratique mais en réalité il est si complexe et si difficile parce que nous sommes des êtres blessés qui ont besoin d’aimé et d’être aimé en retour.  Comment aimer son prochain quand nous sommes habités par le « vieil homme », c’est-à-dire quand l’orgueil, la convoitise, la jalousie, la rivalité,  la colère, la haine, la vengeance… dictent notre comportement. Comment aimer son prochain quand nous avons été blessés au plus profond de notre être où le cœur a été déçu, bafoué, humilié, abusé, jugé, anéanti et que nous ne savons même plus comment nous aimer nous-mêmes sans nous détruire et sans étouffer l’autre. Comment vraiment aimer son prochain quand nous cherchons nos propres intérêts et quand il doit mériter notre amour. Comment vivre la gratuité de l’amour non seulement avec ceux et celles que nous aimons tout naturellement ou choisissons d’aimer mais  aussi avec ceux et celles que  nous avons la difficulté à aimer. Comment vivre la gratuité de l’amour si nous n’avons pas goûté l’Amour et le pardon de Dieu au plus profond de notre être.

« Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit et tu aimeras ton prochain comme toi-même. » N’est-ce pas une grâce à demander au Seigneur? Jésus ne nous parle pas de l’amour humain qui se donne et se reprend mais bien de l’amour divin. Un amour gratuit qui se donne à cœur joie, qui ne connait pas de frontières et qui ne disparaît jamais. C’est si bon d’aimer le Seigneur de tout son cœur et d’aimer son prochain comme il nous a aimés mais c’est seulement avec  sa grâce qu’il est possible de vivre cet amour divin une journée à la fois. Nous n’avons rien fait pour mériter l’Amour de Dieu puisqu’Il nous accueille tels que nous sommes. Nous nous avons du prix à ses yeux et c’est merveilleux. Demandons au Seigneur de nous dépouiller du « vieil homme » pour que nous puissions l’aimer plus que tout et d’aimer nos prochains avec tendresse et compassion.

Mon Seigneur et mon Dieu,
Viens guérir nos blessures intérieures, nos insécurités
Qui nous empêchent de t’aimer plus que tout.

Ô Jésus, Fils du Dieu vivant,
Donne-nous la grâce de l’Amour divin,
Ce regard divin qui ne connaît pas de frontières.

Ô Esprit du Dieu vivant,
Embrase-nous du feu sacré de ton amour et
Fais vibrer nos cœurs au rythme du cœur de Dieu.

______

Dessin à copier, à tracer ou à colorier

tu-aimeras-dessin

(Cliquer pour agrandir et sauvegarder en jpg)

Cliquer ci-dessous pour sauvegarder et imprimer le dessin en fichier pdf :

tu-aimeras

______

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s