« Celui-ci est mon Fils bien-aimé » (Mc 9, 2-10)

Un nouvel extrait des Évangiles à écouter et à commenter…

transfiguration-wb

( Illustration inspirée d’icônes traditionnelles )

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc, chapitre 9, 2-1

En ce temps-là,

Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean,
et les emmena, eux seuls, à l’écart sur une haute montagne.
Et il fut transfiguré devant eux.
Ses vêtements devinrent resplendissants,
d’une blancheur telle
que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille.
Élie leur apparut avec Moïse,
et tous deux s’entretenaient avec Jésus.
Pierre alors prend la parole
et dit à Jésus :
« Rabbi, il est bon que nous soyons ici !
Dressons donc trois tentes :
une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. »
De fait, Pierre ne savait que dire,
tant leur frayeur était grande.
Survint une nuée qui les couvrit de son ombre,
et de la nuée une voix se fit entendre :
« Celui-ci
est mon Fils bien-aimé :
écoutez-le ! »
Soudain, regardant tout autour,
ils ne virent plus que Jésus seul avec eux.

Ils descendirent de la montagne,
et Jésus leur ordonna de ne raconter à personne ce qu’ils avaient vu,
avant que le Fils de l’homme
soit ressuscité d’entre les morts.
Et ils restèrent fermement attachés à cette parole,
tout en se demandant entre eux ce que voulait dire :
« ressusciter d’entre les morts ».

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris
________

COMMENTAIRES

« L’amour de mon père! Comme il m’aimait! » 

Hier, j’étais avec une personne de 98 ans.  Lors de la conversation, je lui demandai ce que la vie lui avait appris. Un court moment de silence. Puis son visage devint tout rayonnant.  Elle me dit: « L’amour de mon père! Comme il m’aimait! »
La transfiguration, si c’était cela?  Cette étincelle de lumière qui laisse pressentir la joie d’une présence qui m’a aimée et ne m’abandonnera pas. Surtout au creux de mes dépouillements.

Fernande

« Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le »

Se peut-il que dans chacunE de nos vies, ait lieu pareil moment décisif…

Que Jésus m/nous emmène seul à l’écart…

Qu’Il se manifeste?

Et que je/nous demeurions fermement attachés à sa Parole?

D’ailleurs, comment pourrait-il en être autrement pour la suite des choses ici-bas dans la foi?

Aujourd’hui et chaque jour, « Écoute-le… »

Marie-Hélène

jesus

« …ILS DESCENDIRENT DE LA MONTAGNE « 

…la montagne est une élévation du sol. Jésus a ressenti le besoin de faire la rencontre  avec Pierre, Jacques, et Jean au sommet de la montagne pour être dans une  liberté complète de contemplation et m’inviter à devenir moi-aussi « élévation »pour rendre grâce au Transfiguré. Dans ces moments d’éclatement lumineux, je voudrais me camper près de Lui, mais la nuée me couvre et m’incite à écouter ce Fils Bien-aimé, même si je ne comprends pas toujours le message. Seigneur, je bénis tout le lumineux que tu déposes en moi et je te dis merci.

Mariette

jesus-transfEn ce temps-là,
Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean,
et les emmena, eux seuls, à l’écart sur une haute montagne.
Et il fut transfiguré devant eux.

À priori, le récit de la transfiguration peut ressembler beaucoup à une histoire de pêche, ou encore aux histoires de fin de soirée entre copains, où les mélanges d’alcool, d’euphorie, ou même de désespoir et d’incompréhension nous plongent un peu dans un état second.

Le passage me fait penser aussi à nos quotidiens de plus en plus remplis, comme pour nous perdre dans les nuages, et nous engourdir, et nous emmener loin, si loin de notre Seigneur.. Comme pour fuir la vision de la blancheur de ses vêtements resplendissant, de peur qu’ils ne révèlent nos failles. Si profondes, face à Sa grandeur.

Stp, Seigneur, permets moi de toujours chercher Ta face en toute personne, chose ou circonstance. Et de voir Ton vrai visage, ton visage d’Amour étincelant, capable de faire fondre le plus gros des icebergs, de réchauffer et ranimer nos coeurs perdus.

Solane

Par sa transfiguration, Jésus manifeste en son corps la communion de ce qui, en l’homme, avait été séparé… mais en acceptant la crucifixion au prix de sa propre vie, il réunit les branches verticale et horizontale de la croix pour toute la création, ouvrant chemin de résurrection pour chacun d’entre nous.

Seigneur, je t’en prie, que nous soyons dès maintenant transfigurés de ta transfiguration!

Michaël

C’est un moment d’exception que les trois disciples ont vécu. Il y avait tant à voir, à entendre, à recevoir ! Au centre, Jésus, ce maître qu’ils ont décidé de suivre même s’ils le trouvent déroutant à certaines heures. Ici, il n’y a plus de doute possible, ils ont bien entendu la voix qui disait « Celui-ci est mon fils bien-aimé, écoutez-le ».

jacques

Un tel moment dans une existence ne se présente pas tous les jours. Pour Jésus lui-même, c’est une révélation de son identité profonde. Quelle transparence entre lui et le Père, entre lui et les trois disciples : aucune frontière, mais la vérité de l’être qui se dévoile. Pierre, Jacques et Jean, captez bien cette lumière, prenez-la précieusement en vous, vous en aurez besoin un certain vendredi…

Les jours de lumière nous sont donnés pour tenir bon dans la confiance.

Gisèle

De villages en villages Jésus donne sa Parole à tous et pour tous, il  fait des miracles devant tous et pour tous ceux qui le demandent. Cependant, selon la sagesse divine, certains dons ne se donnent que dans le secret, à quelques uns préparés pour cela, et qui seront chargés de témoigner, de bouche à oreille, en temps voulu par le Seigneur.

C’est ainsi que Pierre, Jacques et Jean sont appelés à voir et à se taire sur ce qui leur a été montré, « jusqu’à ce que le Fils de l’Homme soit ressuscité d’entre les morts« . Alors ils auront à délier leur langue, même s’ils préfèreraient garder le silence. Ils ne sont pas appelés à demeurer en haut de la montagne, dans la joie de la révélation, ils sont ordonnés à l’écoute et à la transmission.

Peut-on écouter si l’on ne se tait pas, » à l’écart sur une haute montagne »et peut-on transmettre si l’on ne « descend » pas vers la multitude ?  Suivre Jésus c’est apprendre ce mouvement, cette grande respiration dans laquelle se taisent nos jérémiades de pécheurs. Peut-on mourir d’amour et se plaindre ou s’effrayer ?

Seigneur, ne nous laisse pas aveugles ni dans l’inimitié devant tes messagers et tes serviteurs.

Pierrette

jean

Une autre fois, sans aucune prétention, pour mieux vivre cette impressionnante scène de la transfiguration, je me suis permis de me mettre dans la peau de l’un des personnages y assistant, celui du jeune Jean, le disciple que Jésus aimait.

C’est vrai, j’ai eu tellement peur, d’une immense peur irrationnelle et contagieuse devant l’inexplicable, l’inconnu, devant ce qui échappe à toute raison humaine !

Pourquoi nous avait-il amené à l’écart sur la haute montagne? Savait-il qu’il allait ainsi se métamorphoser devant nous, revêtant un manteau de lumière insoutenable ? Savait-il que le parcours du temps serait momentanément suspendu et que sortiraient de cette faille les grands prophètes Moïse et Élie, vivants !

Il faut croire que la condition humaine appréhende avec une grande crainte le surgissement de Dieu dans notre monde terrestre : tous mes poils de pauvre mortel en étaient hérissés. Car, je l’ai compris plus tard, c’était bien en Dieu et par Lui que cela nous apparaissait.

En fait, je l’ai su avec certitude, lorsque m’étant jeté à terre pour me détourner de la lumière intolérable qui m’assaillait, je l’entendis de mes propres oreilles, Lui, Dieu, dire à haute voix :

« Celui-ci
est mon Fils bien-aimé :
écoutez-le ! »

Une seule parole, toute amour, tendresse, sollicitude et miséricorde ! Je savais qu’ayant entendu cette unique parole, j’étais désormais sauvé. J’avais touché à l’intangible, j’avais entendu de mes propres oreilles l’incommensurable amour de Dieu le Père pour son Fils, amour tellement immense qu’il nous englobe toutes et tous au-delà de nos différences, écarts et égarements.

Depuis, ces mots, « amour » et « écoute » ne cessent de résonner dans mon cœur. Et quand le doute et la crainte m’assaillent, je tends l’oreille en direction du cœur du Fils bien-aimé, comme un petit enfant se jette sur la poitrine parentale.

Nénuphar

Dans la transfiguration de Jésus sur la montagne, l’évangile de Marc nous raconte que Pierre, Jacques et Jean furent saisi de frayeur par le corps lumineux de Jésus et la blancheur de ses vêtements. Pierre dit à Jésus : «  Rabbi, il est bon que nous soyons ici! Dressons donc trois tentes : une pour toi, une pour Moïse et une pour Élie. » Dans sa vision Pierre reconnaît que Jésus est un envoyé de Dieu, un prophète. Mais voilà que de la nuée une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, écoute-le. »  Jésus n’est pas un prophète comme les autres, Il est le Fils de Dieu. Pierre, Jacques et Jean devinrent les témoins directs de la transfiguration et reçurent  la mission de se mettre à l’écoute de Jésus. Devenir disciple de Jésus, n’est-ce pas d’abord être à l’écoute de sa Parole pour qu’elle prenne racine en nos cœurs et y découvrir l’Amour d’un Père pour ses enfants?  Par le baptême de Jésus, Dieu nous a révélé que Jésus est son Fils bien-aimé en qui Il a mis tout son Amour et par la transfiguration, Il nous demande de nous mettre à l’écoute de son Fils bien-aimé, à  l’écoute de l’Amour et à Son école. L’Amour de Dieu a transfiguré le corps charnel de Jésus en un corps de lumière pour qu’Il accomplisse sa mission. Demandons à Jésus de nous libérer des tentations de  notre corps charnel et de nous vêtir de sa lumière.

pierre

Père très bon,Merci de révéler à l’humanité toute entière ton Fils Jésus.
Merci de nous révéler par ton Fils,
Notre identité de fille et fils de Dieu.
Merci de nous révéler par ton Fils, Jésus, que nous sommes
Tes enfants bien-aimés, frères et sœurs, sur toute la terre.

Ô Jésus, Fils du Dieu Vivant,
Conduis-nous au désert, sur ta montagne sainte
fin que nous puissions faire silence pour mieux t’écouter.

Ô Jésus, Fils du Dieu Vivant,
Fais tomber le voile sombre de nos yeux
Afin que nous puissions voir avec les yeux du cœur,
Ton amour, ta lumière dans les Écritures et dans toute la création.

Ô Jésus, Fils du Dieu Vivant,
Ouvre-nos cœurs à ta Parole et
Mets cette Parole de Vie sur nos lèvres
Afin  que nous puissions illuminer le monde.

Ô Jésus, Fils du Dieu Vivant,
Renouvelle en nous ton Esprit-Saint
Afin que nos corps rayonnent de ta lumière.

Ô Jésus, Fils du Dieu Vivant,
Saisi-nous par ta Présence miséricordieuse
Afin que nous puissions révéler au monde
on amour et ta paix.

Mon Seigneur et mon Dieu
Aide-nous à vivre dans la joie
Notre identité de filles et fils bien-aimés du Père.

 Karine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s